La Sélection de Février 2022




Fil Caporali & Tom Bourgeois : Moanin' Birds



Fil Caporali & Tom Bourgeois : Moanin' Birds


[ Hypnote Records HR021 ]



01. Green Sand Pipes (0:55)
02. Konvoy (6:40)
03. Crooked Bird (3:50)
04. Last Minute (3:03)
05. Capoeira Bird (0:48)
06. Yearning (3:29)
07. Jeff 6 (4:22)
08. Araponga (0:53)
09. Cravo E Canela (3:59)
10. Birds Panic (4:54)
11. Scared Ostrich (0:40)
12. Melancholia Cha Cha Cha (4:16)
13. A Piece of the Moon (5:09)
14. Uruatu (0:50)
15. Kind Folk (7:17)
Date de sortie : 18 février 2022

Enregistré en 2019 au JetStudio (Bruxelles)

Dessin de la pochette : Eric Cousin

Photos sur cette page : © Tibor Radvanyi (Tom Bourgeois) et © Trui Amerlinck (Fil Caporali)




Chronique

Contrebassiste d'origine brésilienne, basé en Belgique depuis 2014, et récompensé par le prix Toots Thielemans Jazz Awards en 2016, Fil Caporali est aussi un compositeur dont on a pu apprécier le talent sur son propre album Fortune Teller sorti en 2017. Avec le saxophoniste Tom Bourgeois (entendu récemment avec le Jelle Van Giel Group), il compose ici un duo dont l'objectif est de créer une musique originale, spontanée et expressive basée en grande partie sur l'improvisation.

Le titre de l'album (les oiseaux gémissants), ceux de la plupart des morceaux ainsi que la belle pochette dessinée par Eric Cousin fournissent un indice : le disque est placé sous l'égide des volatiles dont la liberté semble bien être le fil conducteur de cette musique. La première pièce, Green Sand Pipes, n'est qu'une courte cacophonie de cris, créée par les deux instruments, qui se fond quasiment sans interruption dans la splendide mélodie du second morceau : Konvoy. Tout de suite, on a l'impression de voler en compagnie d'une formation en V de bernaches. La clarinette basse qui ondule sur un ostinato de contrebasse fait défiler des paysages vus du ciel tandis que, progressivement, naissent des échanges d'une grande vivacité. Cette musique serait parfaite pour accompagner un documentaire sur les oiseaux migrateurs - après tout, Tom Bourgeois s'est aussi fait remarquer en tant que compositeur d'une vingtaine de bandes originales pour courts-métrages.

Au cours du répertoire qui comprend 15 plages, les deux musiciens vont explorer toutes les possibilités du dialogue, sautant de moments aigus de mélancolie (Yearning, Piece Of The Moon) à d'autres colorés et turbulents (Araponga, Melancolia Cha Cha Cha) en passant par des espaces de pur lyrisme partagé (Jeff 6 et, en particulier, Kind Folk qui permettra d'apprécier pleinement le jeu tout en rondeur de Fil Caporali ainsi que l'admirable fluidité de son complice au saxophone ténor). Magnifiquement enregistrés, les timbres sont chaleureux et les deux instruments semblent présents dans la pièce tout près de l'auditeur enchanté.

Ce disque plein de finesses et qui porte l'art de la conversation musicale à des sommets sort décidément des sentiers battus. Porté par un concept directeur aussi subtil que plaisant, Moanin' Birds ravit autant qu'une promenade dans une réserve géante d'oiseaux exotiques bariolés.

[ Chronique par Pierre Dulieu ]


Tom Bourgeois (photo © Tibor Radvanyi)Fil Caporali (photo © Trui Amerlinck)


Sur Internet




Signez mon livre d'or Commentaires et avis sur ce site : livre d'or
DragonJazz FB
Contact pour promotion : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| janvier 2015 | février 2015 | avril 2015 | mai 2015 | août 2015 | novembre 2015 |
| janvier 2016 | février 2016 | mars 2016 | avril 2016 | juin 2016 | septembre 2016 | octobre 2016 |
| janvier 2017 | février 2017 | avril 2017 | août 2017 | septembre 2017 | octobre 2017 | novembre 2017 | décembre 2017 |
| janvier 2018 | février 2018 | mars 2018 | août 2018 | septembre 2018 | novembre 2018 |
| janvier 2019 | février 2019 | avril 2019 | juin 2019 | octobre 2019 | décembre 2019 |
| janvier 2020 | février 2020 | mars 2020 | août 2020 | septembre 2020 | octobre 2020 | novembre 2020 | décembre 2020 |
| janvier 2021 | mars 2021 | avril 2021 | juin 2021 | septembre 2021 | octobre 2021 | novembre 2021 |
| mars 2022 | avril 2022 | juin 2022 | juillet 2022 ]





Ecouter les playlists de DragonJazz : Jazz Guitarists - ECM Northern Light - Cool Fusion
Jazz in Little Belgium Vol. 1 - Jazz in Little Belgium Vol. 2 - Jazz in Little Belgium Vol. 3


Retour à la page d'index

© DragonJazz 2022