La sélection de Janvier 2011






Michel Mainil Quartet : Reflections In Blue


[Travers TRA 020]

Michel Mainil (ts, ss), Alain Rochette (piano)
José Bedeur (contrebasse), Antoine Cirri (drums)




  1. Reflections In Blue (James Williams) - 10:19
  2. Footprints (Wayne Shorter) - 09:58
  3. Beija Flor (Nelson Cavaquinho) - 10:40
  4. Mishima (David Schnitter) - 10:30
  5. I Loves You Porgy (George Gershwin) - 09:57
  6. Just A Closer Walk With Thee (Traditionnel) - 07:08
  7. Get Out Of Town (Cole Porter) - 08:41
Total time - 67:21

Enregistré live au Music Village (Bruxelles) du 4 au 8 août 2009



Un soir d’été à Bruxelles. Un club sympa dans une vielle maison du XVIIème au coeur de la capitale. Lumières tamisées, acoustique feutrée et sur la scène, quatre hommes soudés par l’étroitesse du lieu jouent une musique intemporelle. Car si sur son disque précédent, Between The Two Solstices sorti en 2006, Michel Mainil osait quelques bidouillages sonores, il est ici revenu à un jazz pur et pétri de tradition. Pour ce faire, il a réuni autour de lui une solide phalange apte à défendre ses valeurs. Au piano, Alain Rochette est totalement en phase avec son leader qu’il connait par coeur tandis que la rythmique, composée du contrebassiste José Bedeur et du batteur Antoine Cirri, fournit la nécessaire pulsion. Dès Reflections In Blue, une composition du pianiste James Williams pour Art Blakey et ses Messengers, on est tout de suite dans l’ambiance. Après une introduction batterie / basse / piano installant un irrésistible shuffle, le saxophone ténor décline l’inimitable mélodie et on est dans le vif du sujet. Blakey savait toujours quand un nouveau morceau avait le swing qu’il lui fallait et, à première vue, Mainil aussi. On hoche la tête, on claque des doigts, on tape du pied et on danserait presque tant cette musique est chaloupée. Bedeur y prend un solo de basse remarquable et remarqué par un public déjà conquis. Footprints, le merveilleux thème de Wayne Shorter qui vient ensuite, est rendu avec la plus grande sensibilité, le soprano s’envolant haut pour des improvisations inouïes. Quel plaisir aussi de redécouvrir Mishima composé par le trop méconnu David Schnitter, un saxophoniste ténor hard-bop qui officia chez les Jazz Messengers dans la seconde moitié des années 70. Le solo de batterie de Cirri, en introduction de ce second titre extrait de l’album Reflections In Blue d‘Art Blakey, en ferait presque oublier l’original. Et quand démarre Beija Flor (colibri) du brésilien Nelson Cavaquinho, avec son subtil parfum latin, on sait que c’est gagné : les musiciens donneront tout ce qu’ils ont et on passera une soirée inoubliable. Le plus étonnant est qu’on ne trouvera ici aucune composition nouvelle mais ce n’est pas grave puisque même les standards les plus éculés comme I Loves You Porgy de Gershwin ou Get Out Of Town de Cole Porter retrouvent une nouvelle fraîcheur. Quant au traditionnel Just A Closer With Thee, un antique gospel joué jadis à la Nouvelle Orléans pendant les marches funéraires, prenez-le comme un clin d’oeil à tout ceux qui aiment le jazz sans césure depuis ses origines. Tout comme Sonny Rollins, Michel Mainil a un gros son bien épais mais il le module avec la plus grande souplesse.




Sur Internet




Michel Mainil Quartet




Signez mon livre d'or Ce disque vous a plu ? Vous avez aimé cette page ?
Faites le savoir sur mon livre d'or.

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 ]

Décembre 1998 : Ernst Vranckx / A Child's BlessingJanvier 2000 : Caribbean Fire DanceJuin 2002 : Pierre LognayJanvier 2005 : High VoltageJuin 2006 : Between The Two SolsticesOctobre 2008 : Stefan Bracaval / Insight InsideSeptembre 2010 : Marc Frankinet / Insight Pictures


Retour à la page d'index

Retour vers page d'index

© DragonJazz 2011 - cdjazz@dragonjazz.com