La Sélection d'Octobre 2000




Anfass



Anfass


(Igloo IGL 148 )

Alain Pierre (guitare classique), Fawzi Chekili (guitare acoustique, oud, darbouka)
Steve Houben (flute, sax soprano), Hichem Badrani (ney, darbouka, vocal, oud)

Enregistré au Studio Igloo (Belgique) en avril 2000




  1. Lettres tunisiennes (Alain Pierre) - 07:51
  2. Notre présent aura un futur (Alain Pierre) - 04:44
  3. Nafass (Fawzi Chekili) - 07:47
  4. Canto largo (Alain Pierre) - 07:16
  5. Message d'amour et de lumière (Alain Pierre) - 08:01
  6. Lettre belge (Fawzi Chekili) - 06:46
  7. Nesma latinia (Fawzi Chekili) - 04:40
  8. Mabrouk (Fawzi Chekili, Alain Pierre) - 02:32
  9. Tabarka (Fawzi Chekili) - 03:51
  10. Libero nell'anima (Alain Pierre) - 08:18
Total time 62:30



Anfass est un projet belgo-tunisien, une tentative réelle et délibérée de fusion entre deux cultures comme seul actuellement le (world) jazz peut en offrir. Deux Belges, deux Tunisiens. D'un côté, les instruments traditionnels de la musique orientale : l'oud (luth arabe à manche court), la darbouka (tambour en terre cuite) et le ney (flûte en roseau) ; de l'autre, une guitare classique, un saxophone soprano et une flûte. Et la magie opère ! Au fil des plages, c'est un vent frais qui fait l'aller-retour perpétuel entre les deux rives de la Méditerranée, de l'éclat des ors immuables de la vieille Europe à la blancheur lumineuse et bleutée d'un village face à la mer, de l'harmonie européenne à la mélodie et au rythme arabes. Certes, les dix thèmes de ce disque ont en commun ce savant brassage, opéré par des alchimistes talentueux, de deux visions différentes de la musique mais chacun d'entre eux n'en exhale pas moins un parfum particulier : si Lettres tunisiennes ou Mabrouk empruntent davantage aux gracieuses mélodies orientales, Message d'amour et de lumière est une ballade de forme classique au lyrisme intense, pleine d'intimité et invitant au voyage intérieur. Quant à Canto Largo, il relève plus du jazz avec de belles improvisations sur les guitares et au saxophone soprano. Ce disque, porté par un besoin naturel d'échange et de compréhension mutuelle, est un voyage spirituel. Il doit être écouté et respecté. Après l'avoir aimé, vous le rangerez à la place qui lui revient, entre le Thimar d'Anouar Brahem et le Al Jadida de Rabih Abouh-Khalil, comme un autre témoignage de la diversité des hommes et de leur profonde humanité.


Ce disque a été réalisé avec le soutien de la coopération bilatérale entre la Communauté française Wallonie - Bruxelles & Région wallonne et la Tunisie. Ces dernières années, la coopération internationale tend heureusement à se diversifier au-delà des seuls aspects scientifiques et économiques propres à son histoire. Des allègements de dettes à la lutte contre la pauvreté, de la protection des enfants au statut des femmes, de la prévention des conflits à un environnement durable, l'esprit des hommes s'ouvre à de nouvelles idées, à de nouvelles collaborations. La promotion artistique favorisant les échanges culturels, musicaux ou autres, fait partie intégrante de cette nouvelle vision : elle imposera à terme le multiculturalisme (dont parlait déjà Don Cherry il y a près de 30 ans) à travers le dialogue et la tolérance. Dans cette optique, les musiciens comme ceux d'Anfass sont des messagers : écoutez-les pour mieux comprendre et aidez-vous ainsi à libérer votre générosité. Et notre présent aura un futur ...



[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]
[ Jazz Belge : Nouveautés ]
[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 ]

Retour à la page d'index


DragonJazz - cdjazz@dragonjazz.com