La sélection d'Aout 2009






Erik Legnini Trio : Trippin'


[B-Flat / Discograph]

Eric Legnini (claviers), Mathias Allamane (contrebasse), Franck Agulhon (batterie)




  1. Trippin' (Eric Legnini) - 04:37
  2. Casa Bamako (Eric Legnini) - 04:41
  3. Bleak Beauty (Eric Legnini) - 04:00
  4. Con Alma (Dizzy Gillespie) - 04:39
  5. Rock The Days (Eric Legnini) - 04:31
  6. The Secret Life Of Plants (Stevie Wonder) - 02:58
  7. Amarone (Eric Legnini) - 04:06
  8. Introspections #1 (Eric Legnini) - 01:51
  9. Them That Got (Charles Harper) - 05:43
  10. A Sleeping Bee (Harold Arlen / Capote) - 02:03
  11. DooGoo (Eric Legnini) - 03:29
  12. Darn That Dream (Jimmy Van Heusen / Delange) - 05:57
  13. Bullitt Mustang Fastback (Eric Legnini) - 03:51
  14. Jade (Eric Legnini) - 01:56
  15. The Shadow Of Your Smile (Johnny Mandel / Webster) - 04:39
Total time - 59:01



Est-ce le troisième volet d’un triptyque ? Ou pas ? Quelle importance après tout ! Une chose est sûre : après Miss Soul sorti en 2005 et Big Boogaloo l’année dernière, Trippin’ est la suite de l’exploration en trio d’un jazz groovy, mélange pêchu de soul, de swing et de funk, que le pianiste enrobe d'un son actuel pour éviter qu’il ne soit qu’un hommage de plus au hard bop des années 50. Ecoutez le titre éponyme en ouverture : d’emblée, la rythmique agressive vous saute au visage avec la frappe sèche et précise d’un Frank Agulhon déchaîné derrière les fûts. Le leader, lui, joue sur un Fender Rhodes dont la sonorité acide renforce l’impact des riffs R’n’B. Magnifique mise en bouche pour un répertoire de 15 titres aux parfums variés qui ne laisseront personne sur sa faim. Huit des compositions sont de la main de Legnini et certaines d’entre elles accrochent comme des nouveaux standards. Bullitt Mustang Fastback, par exemple, dont le titre est un clin d’œil à Steve McQueen et à la plus célèbre des poursuites de voiture au cinéma, est mené à un train d’enfer, évoquant par ses cascades de notes les bolides dégringolant à toute allure les rues en pente de San Francisco. Dans le même registre speedé mais interprété cette fois au piano acoustique, Bleak Beauty (amusant jeu de mots à propos du Black Beauty de Miles Davis) surprend par son côté tranchant tandis que Rock the Days revient au Fender en s'appropriant l’énergie du rock à l’intar d’un Esbjorn Svensson. J’aime bien aussi Casa Bamako avec sa mélodie simple, swinguante et ensoleillée comme un thème d’Horace Silver. Et puis, à l’autre bout du spectre, il y a ces ballades empreintes d’une sensibilité à fleur de peau comme Jade sur lequel le jeu de Legnini change radicalement, devenant à la fois ample, orchestral et lyrique. Côté reprises, le trio s’approprie quelques thèmes, anciens et modernes, fort bien restitués parmi lesquels on épinglera Con Alma, la célèbre composition afro-cubaine de Dizzy Gillespie, ici rendue dans un style léger qui n’est pas loin d’évoquer le trio d’Ahmad Jamal, un blues plein d'âme de Ray Charles (Them That Got) et The Secret Life of Plants de Stevie Wonder dans une version qui conserve tout son mystère et sa poésie. Des trois derniers albums consacrés par Legnini au hard-bop, celui-ci est doté de la pochette la plus réussie. Avec un titre choisi pour faire référence à « Struttin’ », un album du groupe funk légendaire The Meters, elle rappelle aussi celle du fameux Rumproller de Lee Morgan, les lettres dansantes du mot « trippin’ » suggérant, avec justesse et simplicité, le balancement naturel de cette musique expressive… C’est le groove, baby, celui qui descend fièrement le trottoir en remuant les fesses !


Discographie d'Eric Legnini (leader)

  • 1989 - Essentiels (Igloo). E.L. (p), Jean-Louis Rassinfosse (b), Stéphane Galland (dr), Fabrizio Cassol (as, ss), Michel Massot (tuba), Pierre Vaiana (ss) - CD
  • 1991 - Natural Balance (Jazz Club). E.L. (p), Jean-Louis Rassinfosse (b), Stéphane Galland (dr) - CD
  • 1994 - Rhythm Sphere (Igloo). E.L. (p), Joe Lovano (ts, ss), Philippe Aerts (b), Félix Simtaine (dr) - CD
  • 1994 - Antraigues (Quetzal). E.L. (p), Jean-Louis Rassinfosse (b), Bruno Castellucci (dr) - CD
  • 2005 - Miss Soul (Label Bleu). E.L. (p), Rosario Bonaccorso ou Mathias Allamane (b), Franck Agulhon (dr) - CD
  • 2007 - Big Boogaloo (Label Bleu). E.L. (p), Rosario Bonaccorso ou Mathias Allamane (b), Franck Agulhon (dr) + Stéphane Belmondo (tp, bugle) et Julien Lourau (ts) - CD
  • 2009 - Trippin' (B-Flat / Discograph). E.L. (p), Mathias Allamane (b), Franck Agulhon (dr) - CD
Eric Legnini : EssentielsEric Legnini : Natural BalanceEric Legnini : Rhythm SphereEric Legnini : AntraiguesEric Legnini : Miss SoulEric Legnini : Big Boogaloo


Sur Internet




Signez mon livre d'or Ce disque vous a plu ? Vous avez aimé cette page ?
Faites le savoir sur mon livre d'or.

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 ]


Retour à la page d'index

Retour vers page d'index

© DragonJazz 2009 - cdjazz@dragonjazz.com