La Sélection d'Octobre 2019






MikMâäk : #2


[ Igloo Records IGL 310 ]



01. The Ineffable Story of Ronaldo Dumpt-y "in 9 episodes" (17:26)
02. Bumper Spacecraft (10:30)
03. Yaçin's Tune (8:51)
04. Discrétion illuminant la noire nuée illuminations 1 (10:38)
05. Eclat (7:12)
06. Guyane (10:16)
07. Zgru'n (3:38)
Date de sortie : 27 septembre 2019.

Laurent Blondiau (trompette & bugle); Fabian Fiorini (piano); Bart Maris (trompette & bugle); Jean-Paul Estiévenart (trompette); Adrien Lambinet (trombone & trombone basse); Pascal Rousseau (tuba basse); Guillaume Orti (sax alto & soprano); Jeroen Van Herzeele (sax ténor & soprano); Bo Van der Werf (sax baryton); Grégoire Tirtiaux (sax baryton & alto); Pierre Bernard (flûte, piccolo flûte); Quentin Manfroy (flûte & flûte basse); Yann Lecollaire (clarinette); Nathan Wouters (contrebasse); Samuel Ber (drums).

Enregistré live en janvier 2019 au W:Halll, Bruxelles.




Chronique

Dirigé par le trompettiste Laurent Blondiau et le pianiste Fabian Fiorini, ce big band rassemble 16 artistes connus individuellement, tous musiciens professionnels avec leurs propres groupes, improvisateurs hors-pairs et pour la plupart compositeurs de musiques éclectiques bien différentes de ce qu'on entend ici. Le fait est que cet ensemble est un OVNI sonore dont les prestations sur scène constituent une expérience fascinante de chaos organisé.

Justement, ce second album de MikMâäk a été enregistré live en janvier 2019 lors d’une résidence au Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre (W:Halll). Fort bien mixé par l’ingénieur du son Vincent De Bast, le disque restitue avec beaucoup de présence le petit grain de folie qui accompagne généralement les concerts de ce all-stars. Globalement libertaire, la musique combine des passages qui semblent écrits, comme sur Bumper Spacecraft et Yaçin's Tune entre autres, avec d'autres entièrement improvisés. Beaucoup d'espace est réservé aux nombreux solistes qui ne se privent pas de donner le meilleur d'eux-mêmes. Et comme la plupart jouent d'instruments aussi différents que le tuba basse, l'euphonium, la flûte, le saxophone baryton, la clarinette basse ... et j'en passe beaucoup d'autres, c'est un vrai panaché de timbres et de styles qui tombe dans l'ouïe.

Difficile de présenter les différents titres : tous sont indescriptibles, mouvants, avec des solistes qui interviennent par intermittence de manière imprévisible quand ils ne se fondent pas dans un jeu d'ensemble fantasque ou dramatique, étrange ou abrasif, humoristique ou sérieux, pictural ou abstrait. La dissonance pointe parfois à l'horizon sans qu'on puisse parler de free jazz tant tout ici semble résulter d'une recherche volontariste à la fois personnelle et collective.

Bien sûr, je n'oserais pas recommander ce disque à ceux qui n'aiment leur jazz que smooth, groovy ou nostalgique. Cette musique foisonnante est plutôt pour les aventuriers du son, amateurs de virées audacieuses et de descentes tumultueuses, pour ceux qui aspirent à se perdre dans des masses sonores dynamiques, énergiques et vertigineuses et pour ceux dont les oreilles déjà ouvertes sont enclines à absorber un maximum d'idées en un minimum de temps.

A ne pas rater non plus : le clip humoristique et un peu déjanté de Yaçin's Tune, mis en ligne sur YouTube, qui constitue une excellente introduction à la musique de MikMâäk (et à l'ambiance joviale qui règne au sein du groupe).

[ Chronique par P. Dulieu ]




Sur Internet


First AlbumMikMâäk



Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or


Contact pour promotion et chronique : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| janvier 2015 | février 2015 | avril 2015 | mai 2015 | août 2015 | novembre 2015 |
| janvier 2016 | février 2016 | mars 2016 | avril 2016 | juin 2016 | septembre 2016 | octobre 2016 |
| janvier 2017 | février 2017 | avril 2017 | août 2017 | septembre 2017 | octobre 2017 | novembre 2017 | décembre 2017 |
| janvier 2018 | février 2018 | mars 2018 | août 2018 | septembre 2018 | novembre 2018 |
| janvier 2019 | février 2019 | avril 2019 | juin 2019 | novembre 2019 ]





Ecouter les playlists de DragonJazz : Jazz Guitarists - ECM Northern Light - Cool Fusion
Jazz in Little Belgium Vol. 1 - Jazz in Little Belgium Vol. 2


Retour à la page d'index

© DragonJazz 2019 - cdjazz@dragonjazz.com