La Sélection d'Août 2018






Tom Bourgeois ‎: Murmures


[ Neuklang Records NCD 4184]



CD 1
01. Melancholia (5:33)
02. Charlie (7:10)
03. Créatures (8:57)
04. Duke Ellington's Sound Of Love (4:07)
05. Mechanical Boy (5:25)
06. The Old Father And The Polaroid (5:47)
07. Jeff (3) (4:41)
08. Les Petits Cailloux (3:06)
09. Transience (4:30)
10. Winter (5:38)
CD 2
01. Quatuor de Ravel Movt 1 (6:48)
02. Quatuor de Ravel Movt 2 (7:59)
03. Quatuor de Ravel Movt 3 (9:15)
04. Quatuor de Ravel Movt 4 (2:31)
05. Sonatine de Ravel (5:26)
Sorti le 19 octobre 2018.

Tom Bourgeois (saxophones, clarinette basse, compositions); Loïs Le Van (voix); Thibault Dille (accordéon); Florent Jeunieaux (guitare).

Enregistré et mixé en octobre 2017 aux Bauer Studios, Allemagne.




Chronique

J'ai entendu Tom Bourgeois au sein de deux formations à pouvoir émotionnel élevé : le Jelle Van Giel Group et le Trio d'Alex Beaurain. Deux configurations dans lesquelles le saxophoniste s'est fait remarquer par des contributions décisives qui ne sont pas passées inaperçues (confer les liens donnés plus bas vers les chroniques de ces deux disques).

Et le voici désormais à la tête d'un projet personnel concrétisé par la sortie d'un double-album intitulé Murmures. Côté jardin, dix morceaux dont sept compositions originales du leader et, côté cour, une surprenante relecture du Quatuor pour cordes en Fa Majeur de Maurice Ravel plus une courte Sonatine à l'origine pour piano. Le quartet assemblé par Tom Bourgeois est certes atypique, d'autant plus qu'il est à géométrie variable puisque certaines pièces sont interprétées en duo ou en trio, mais il parfaitement adapté à l'exécution d'une telle musique où les harmonies sont intimement liées à la poésie. Poésie en effet puisque beaucoup de thèmes sont partiellement chantés, en français ou en anglais, par le Lyonnais Loïs le Van dont la voix fragile murmure à l'oreille des auditeurs.

Sans rythmique ni piano, la musique est constituée de textures inhabituelles, à la fois subtiles et légères, qui définissent des atmosphères propices à la mélancolie. Sur l'instrumental Charlie, le saxophone soprano dialogue avec l'accordéon. Mélodie, harmonie, rythmique, les rôles sont constamment intervertis tandis que les deux instruments s'enchevêtrent, se détachent, s'envolent, se rattrapent sur le fil tendu de la composition avant de fusionner à nouveau avec une fantastique fluidité. Autre instrumental cette fois en trio, la suite Créatures est marquée par la guitare légèrement distordue de Florent Jeunieaux qui lui procure un aspect plus sombre. La musique se fait alors plus cinématographique, évoquant la bande-son d'un film mystérieux et l'on n'est guère étonné de lire dans la biographie de Tom Bourgeois qu'il a également signé plusieurs musiques de films et de courts-métrages. Le vocaliste Loïs Le Van illumine de sa voix douce la reprise du thème Duke Ellington’s Sound Of Love de Charlie Mingus sur un accompagnement de guitare de toute beauté. Deux morceaux superbes s'enchaînent pour clôturer le premier disque : Transcience et Winter, qui bénéficient de textes élévateurs, brossent la fresque mélancolique d'une nature changeante qui se fige dans le froid et le silence.

Sur le second disque, le Quatuor de Ravel est transfiguré d'abord par le choix des instruments, dont la voix, qui remplacent de façon inattendue les quatre instruments à cordes. Chef d'œuvre du genre, cette musique de chambre écrite en 1903 sut séduire ses contemporains parmi lesquels Claude Debussy dont le jeune Maurice Ravel s'était inspiré. Le raffinement de la partition originale transparaît dans cette nouvelle version certes osée mais aussi respectueuse. Les deux premiers mouvements mettent respectivement en lumière l'accordéon et le saxophone soprano tandis que le dernier, vif et agité, donne l'avantage à la guitare. Quant au troisième mouvement, très lent, il intègre un texte en français écrit par le chanteur François Vaiana où il est question d'un désir fugace né dans le vent qui ondule les eaux d'un étang. Cette interprétation conserve le charme de l'œuvre classique à tel point qu'à l'instar de son modèle, elle évoque encore et toujours les couleurs et lumières des tableaux pointillistes, en particulier ceux de Georges Seurat.

Murmures est un album d'une fraîcheur inouïe que l'on recommandera à tous ceux qui placent la paix de l'âme, la beauté et l'amour de l'art au-dessus d'autres valeurs moins essentielles.


Thibault Dille & Tom Bourgeois


Sur Internet


Tom Bourgeois Quartet


Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or


Contact pour promotion et chronique : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| janvier 2015 | février 2015 | avril 2015 | mai 2015 | août 2015 | novembre 2015 |
| janvier 2016 | février 2016 | mars 2016 | avril 2016 | juin 2016 | septembre 2016 | octobre 2016 |
| janvier 2017 | février 2017 | avril 2017 | août 2017 | septembre 2017 | octobre 2017 | novembre 2017 | décembre 2017 |
| janvier 2018 | février 2018 | mars 2018 | mai 2018 | septembre 2018 ]





Ecouter les playlists de DragonJazz : Jazz Guitarists - ECM Northern Light - Cool Fusion
Jazz in Little Belgium Vol. 1 - Jazz in Little Belgium Vol. 2


Retour à la page d'index

© DragonJazz 2018 - cdjazz@dragonjazz.com