La sélection d'Août 2015






Aka Moon :
Aka Balkan Moon / AlefBa (Double Live)


[ Instinct / Outhere Music OUT 657 - 2 CD ]



CD 1 : Aka Balkan Moon

01. Baba (15:22)
02. Dali (12:55)
03. Bulgarian Study (07:27)
04. Okio (08:26)
05. Mome Kalino (04:36)
06. A.K.A. Stésté (05:24)

CD 2 : Alefba

01. Monkey (13:31)
02. Brume du matin (7:40)
03. Hadi (15:42)
04. Sinaï (13:06)
05. Comedia (13:15)
06. Divina Comedia (4:25)
Sortie : Juin 2015

Durée Totale CD 1 : 66'10" - CD 2 : 67'42"

CD 1 : Fabrizio Cassol (as); Michel Hatzigeorgiou (Fender Jazz Bass); Stephane Galland (dr) + Invités: Tcha Linberger (violon et voix); Nedyalko Nedyalkov (Kaval); Tiam Nedyalkova (voix); Fabian Fiorini (piano); Vladimir Karparov (ss); Stoyan Yankulov (Tupan Drums et Morsing).

CD 2 : Fabrizio Cassol (as); Michel Hatzigeorgiou (Fender Jazz Bass); Stephane Galland (dr) + Invités: Magic Malik (flute, voix); Mustafa Saïd (oud, voix); Amir ElSaffar (tp, Santur, voix); Khaled Alhafez (voix); Khaled Aljaramani (oud, voix); Tcha Linberger (violon); Sheikh Ehab Younes (voix); Misirli Ahmed (Darbuka); Emmanuel Baily (guitare); Fawaz Baker (conseiller musical)



Chronique

Pour fêter ses vingt ans de carrière, Aka Moon nous avait proposé en 2012 un retour aux sources avec l'excellent Unison, album repris dans la sélection du mois de Dragonjazz et qui nous a permis de retrouver avec un tout grand plaisir le trio magique dans sa configuration initiale. Depuis, on pouvait s'interroger ce que nous réserverait le groupe alors qu'on savait Fabrizio Cassol engagé dans de multiples projets tel que Coup Fatal où, fidèle à lui-même, le leader d'Aka Moon enchante un public enthousiaste par une surprenante fusion entre la musique classique de style baroque et la musique traditionnelle et urbaine africaine, le tout autour de cet étonnant contre-ténor qu'est Serge Kakudji et avec, en prime, une chorégraphie d'Alain Platel. Et que dire de Stéphane Galand qui, après nous avoir gratifié de l'excellent album solo Lobi, multiplie les collaborations aussi fructueuses que variées avec, entre autres, le guitariste Nguyen Lê et le trompettiste Ibrahim Malouf. Quant à Michel Hatzigeorgiou, sa discrétion n'a d'égal que l'immensité de son talent.

Il est donc légitime de penser que l'activité discographique du groupe aurait peut-être à pâtir de l'intense activité de ses membres. Et voilà qu'Aka Moon nous revient avec un double CD. Certes, il n'est pas question d‘un album enregistré en studio. Il s'agit plutôt de nous faire partager deux projets musicaux proposés au public dans le cadre du festival de Wallonie : le premier Aka Balkan Moon nous plonge dans l'univers des musiques aux résonances balkaniques et le second AlefBa nous entraîne dans une odyssée aux accents mystérieux et envoûtants qui nous montre un autre reflet de ces terres fascinantes que sont la Syrie, l'Egypte, l'Irak, la Turquie, bien loin de ces images chaotiques dont nous abreuvent les médias.

Dans chacun de ces projets, on retrouve bien sûr le trio Aka Moon mais également en trait d'union entre ces deux univers musicaux, le violoniste non voyant Tcha Linberger, complice de longue date du groupe comme le sont aussi Fabian Fiorini et Magic Malik, respectivement présents au sein d'Aka Balkan Moon et d'AlefBa.

Au final, le résultat est conforme à ce qu'Aka Moon a l'habitude de nous faire entendre, c'est-à-dire une musique brillante et unique, dans le sens où elle ne se compare à nulle autre mais traduit avec une émotion rare la passion avec laquelle ces musiciens nous font partager la beauté de ces traditions musicales….. Et à l'écoute de ces deux projets enregistrés dans un intervalle d'un peu plus de deux mois, on comprend que ces musiques venues des Balkans et du monde arabe, non seulement puisent aux mêmes sources d'inspiration mais se fondent dans un creuset où se sont côtoyés de multiples influences tout en s'ancrant dans une tradition bien établie et étonnamment vivante. C'est en cela que les deux projets constituent un tout cohérent tant la démarche qui les sous-tend fonctionne à merveille. Ils nous font découvrir des horizons sonores certes non habituels mais d'une sensibilité et d'une profondeur qui, à la fois, déconcertent et émerveillent. Mais, au-delà de cette similitude voire de cette cohérence, les deux projets se distinguent quand même par le fait qu'AlefBa est certainement plus déroutant pour ceux qui suivent Aka Moon depuis plusieurs années. En effet, dans ce dernier, l'influence du groupe y est moins perceptible dans la mesure où on n'y retrouve pas ces envolées instrumentales dont sait si bien nous gratifier Aka Moon. Les parties vocales, parfois d'une puissance inattendue, contribuent également à renforcer cette impression. Ces voix font véritablement corps avec la musique, s'en imprègnent tout comme elles la subliment en nous la restituant avec telle intensité à fleur de peau que la musique prend possession de nous et, qu'on le veuille ou non, nous font ressortir de cette expérience musicale différents de ce que nous étions auparavant.

Une fois de plus, grâce à Aka Moon, nous sommes demandeurs de nouvelles aventures musicales… Que nous réservent Fabrizio Cassol et ses compères dans les mois qui viennent? Je me suis laissé dire que, ô surprise, Aka Moon, nous emmènerait dans un voyage vers le passé, passé peut-être lointain pour certains d'entre nous mais pas tant que cela pour d'autres qui ont bien connu les débuts du groupe dans sa première configuration et pour qui ce souvenir est toujours vivace. A l'époque, c'est-à-dire il y a plus de vingt ans, le groupe se produisait sous le nom de Nasa Na qui incluait comme membre fondateur un guitariste au talent immense en la personne du regretté Pierre Van Dormael. J'étais convaincu que la seule trace discographique de ce quatuor était un enregistrement en concert au festival Jazz à Liège repris dans une compilation publiée pour les dix ans du festival. Cette conviction, Fabrizio en personne l'a battue en brèche en me confiant qu'il avait le projet de publier dans un prochain album (« si mon emploi du temps me le permet », a-t-il ajouté) des enregistrements inédits de Nasa Na en studio. Nous sommes, comme les fans de la première heure d'Aka Moon le sont sans aucun doute, plus qu'impatients de faire cette découverte qui sera, on peut le supposer, une forme d'hommage à ce guitariste aussi singulier qu'irremplaçable qu'était Pierre Van Dormael.

[ Chronique de Albert Maurice Drion ]


Sur Internet


Discographie sélective d'Aka Moon

  • 1992 - Aka Moon (Carbon 7) - CD
  • 1993 - Rebirth (Carbon 7) - CD
  • 1993 - Live At The Kaai 31.3.1993 (Carbon 7), parution en 1999 - CD
  • 1995 - Akasha Vol. 1 (Carbon 7) - CD
  • 1996 - Akasha Vol. 2 (Carbon 7) - CD
  • 1997 - Ganesh (Carbon 7) - CD
  • 1997 - Elohim (Carbon 7) - CD
  • 1997 - Live At Vooruit (Carbon 7) - CD
  • 1998 - Invisible Mother, with Ictus (Carbon 7) - CD
  • 1999 - The Carbon 7 Compilations - Volume 2 : Aka Moon (Carbon 7) - CD
  • 1999 - Invisible Sun, With Jazz Orchestra (Carbon 7) - CD
  • 2001 - Invisible Moon (Carbon 7) - CD
  • 2001 - In Real Time (Carbon 7) - CD
  • 2002 - Guitars (WERF) - CD
  • 2005 - Amazir (Cypres) - CD
  • 2009 - Culture Griot (Aka Moon & Baba Sissoko + Black Machine) (Cypres) - CD
  • 2010 - DJ Grazzhoppa's DJ Bigband + Aka Moon (Cypres) - CD
  • 2012 - Unison (Cypres) - CD
  • 2015 - Aka Balkan Moon / AlefBa (Double Live) (Outhere) - CD




Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or


Contact pour promotion et chronique : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| janvier 2015 | février 2015 | avril 2015 | mai 2015 | novembre 2015 ]





Retour à la page d'index

© DragonJazz 2015 - cdjazz@dragonjazz.com