La sélection de Janvier 2015






Piet Verbist Zygomatik : Cattitude


[ Origin ]



01. Cattitude - 06:35
02. The Beauty In The Beast - 06:40
03. LPG (Low Profile Giganticus) - 08:04
04. Witches Stew - 07:32
05. Aïcha's Gift - 07:52
06. Double Trouble - 06:25
07. Wheel C - 07:33
08. Zygomaticus Minor - 06:22
Sortie : 18 Novembre 2014 - Durée Totale : 57'04"

Piet Verbist: contrebasse et compositions - Herman Pardon: drums - Bram Weijters: Wurlitzer, Fender Rhodes - Jeroen Van Herzeele: sax ténor, sax soprano - Vincent Brijs: sax baryton

Enregistré au Studio KipKaas, Mortsel, Belgique, le 4/01 ou le 16/04 2014. Mixé au Litho Studio, Seattle, USA, en juin et août 2014.



Cattitude, le premier titre qui donne son nom à l'album, pose les bases de cette musique. La section rythmique, incluant le leader et compositeur Piet Verbist dont la contrebasse claque comme un drapeau au vent et le batteur Herman Pardon, attise dès le départ les braises d'un jazz-soul-funk brûlant qui ne va pas tarder à s'enflammer. Après l'exposé d'un thème néo hard-bop aussi viscéral que sophistiqué, c'est Bram Weijters qui pilote son piano électrique d'une main alerte, nourrissant la pulsation funky avant le retour des cuivres et un changement de rythme pour une seconde moitié dédiée à l'envol des saxophones. Voici un morceau brillant, arrangé avec une précision inouïe, qui redistribue continuellement sa dynamique par touches subtiles de manière à ce que l'on ne ressente pas le temps glisser pendant six minutes et demies de pur bonheur. Dans le sillage d'une musique aussi intense, rien ne pouvait suivre qu'un havre de paix et c'est-ce qu'apporte The Beauty In The Beast, un thème rêveur propice à un superbe solo de soprano par un Jeroen Van Herzeele dont le lyrisme est ici retrouvé intact après tant d'explosions libertaires dans d'autres contextes plus free.

Ce salutaire canevas tension - détente sera préservé sur l'ensemble du répertoire avec une enchaînement habile de passages plus nerveux et de séquences plus douces (Witches Stew et Wheel C) parfois au sein d'un même morceau (Low Profile Giganticus). Parmi les thèmes qui accrochent le plus, on épinglera Aïcha's Gift et sa mélodie aux appétences moyen-orientales offrant l'occasion d'un court voyage vertigineux où l'électronique s'allie aux cuivres pour étirer l'espace sonore à la frange du prog. Ou alors Double Trouble, en forme de blues crépusculaire, conçu pour meubler les "after hours" liquoreuses d'une journée maussade et qui démontre que quoi qu'elle joue, cette formation parvient à y injecter une âme. Ou enfin Zygomaticus Minor tout entier dévolu à un groove en demi-teinte peuplé des sonorités graves du sax baryton et qui ferait sans doute merveille en tant que bande son vaguement inquiétante d'un polar à suspense.

Enregistré en Belgique et mixé à Seattle, l'album a une sonorité claire et dynamique qui bénéficie au style précis et vif de cette musique. Déjà remarqué pour ses collaborations exemplaires avec Jef Neve, Ben Sluijs et Jan de Haas, le contrebassiste Piet Verbist s'impose aujourd'hui comme un compositeur passionnant et un leader avisé qui affiche sa foi en un jazz moderne et jubilatoire. Normal qu'il ait nommé son groupe comme les muscles du sourire !


interview with Piet Verbist (version française ici)

  • DragonJazz: Piet, after a long carrier as sideman with Ben Sluijs, Jef Neve and others, what drew you to create this band and why is it called Zygomatik?

    Piet: I still love to be a side-man, but I felt the need to lead my own project(s). With Zygomatik I want to create music based on all influences that I have absorbed through the years. The name Zygomatik is derived from Latin: Zygomaticus Major and Zygomaticus Minor. These names refer to muscles in the human face that are responsible for facial expression, smiling and/or laughing.

  • DJ: in what way becoming a composer and band leader changed your attitude towards music and the creation process?

    Piet: I was already composing before, but never really got to executing all those influences as a whole, as a concept. Being a leader pushes me to dig deeper into all those ideas that are build up for years. And as a composer I'm quite severe. I always aim for a different angle.

  • DJ: what is the meaning of the title Cattitude?

    Piet: my favorite pet is a CAT, and I noticed those animals have a strong ATTITUDE towards existence. A certain day those words came together, and I thought CATTITUDE was the right title for the opening track and the new CD. At the same time there is the link to "jazz-cats" and their attitude towards playing music.

  • DJ: there is a lot of heart and soul in this music and that must have been quite a thrill to do. Can you elaborate on the creative process behind Cattitude?

    Piet: thanks for the compliment. "heart and soul" is one of the main reasons I compose and play music. I’m trying to get to it every time I play. Not as a goal by itself, but to express my inner world. I don’t know if there is a lot to say about the creative process. I believe that the main thing to make it work out has to do with putting common minds in the right setting and then let it happen.
    Some of the pieces we were playing already for some time, others were finished the day before the studio session. We just did a brief rehearsal and recorded right away. I was very happy with the takes that came out and that’s why I also released the alternate takes from 4 compositions (they are available on Bandcamp). Hardly any editing was needed. What you hear is how we have played. That is the fun part. I think mixing and mastering is more stressful, because of all the technical options. As a producer I have to decide in which direction the sound goes, so in general I’ll stick as close to the originally recorded sound as possible. There are no effects added, the effects you hear on electric piano and/or bass were played and recorded like that.

  • DJ: because of the presence of the great tenor saxophonist Jeroen Van Herzeele, this second record is quite different from the first Zygomatik album. Have you already played with Jeroen in the past and what drew you to call him?

    Piet: I know Jeroen for many years. We met at the Jazz Studio in the eighties and played together in different bands with guitar players Hendrik Braeckman and Hans Van Oost. We recorded the first Octurn CD Chromatic History as I was part of the first line-up, and we played at Jazz Middelheim and North Sea Jazz together. I have always loved his sound and energetic style, with a contemporary approach but still deeply rooted in the jazz tradition of the great sax players.

  • DJ: somehow this record combines in a sonically adventurous manner distinct genres like jazz, progressive music, blues and funk. Who are the musicians other than jazzmen who left the biggest mark on you?

    Piet: there are many influences in my compositions, indeed from rock and progressive rock over jazz and funk to ethnic music. I started as an electric bass player playing blues and rock and later funk and soul. But collaborations with people who play different styles always left big marks. For instance playing and recording with Carmelo Muriel from Cádiz opened doors in Flamenco music that I could never have walked through without him. I also played with Moroccan musicians from Antwerp who learned me a lot about their tradition. But to drop a few names: Led Zeppelin, King Crimson, Pink Floyd, Mingus, Miles, The Meters, James Jamerson, El Camaron, Rabih-Abou Khalil, … and many many others, not less important.

  • DJ: on this record, you team up with baritone saxophonist Vincent Brijs who plays also with Brazzaville, a band that produces a exciting funky sound. Can you elaborate on his influence and contribution to the funky side of Zygomatik?

    Piet: I think Vincent is my favorite baritone saxophonist. He fits perfectly in this music and is very open to all styles and influences. The baritone has definitely that funky side that I love, but Vincent is much more than that. He’s a great melodic jazz player and versatile composer and improviser. I’m really happy he’s part of Zygomatik.

  • DJ: Cattitude was recorded in Belgium but mixed in Seattle, USA. Is there a particular reason to explain such a choice?

    Piet: John Bishop, the founder of Origin Records, the label both Zygomatik CD’s are on, proposed me to work with Floyd Reitsma (mixing engineer) and Dan Dean (mastering engineer). And since I was happy the first time I asked them again for the second CD. Those guys are deadly efficient, and that’s what I like most of them. And because of internet it works really easy, it’s almost as if those people live behind the corner.

  • DJ: you are the composer of all the tunes of this record. How do you approach work when it comes to working with the musicians of the band and how do you inspire commitment?

    Piet: When I propose a composition I just explain the rhythmic feel that I think it should be played in and we talk through the structure. Mostly the talking is kept to a minimum. Actually, once a composition is released in the band, it’s not mine anymore. Each player makes it his own, and I’ll try to take distance from the way I was hearing it in my head before we started playing it. So every musician in the band can go his own way and play how he feels and that’s why it sounds natural. I believe if you give too many directions free minded musicians as they are would start to feel caged, and that is the opposite of what the spirit of this music is about.

  • DJ: the line-up of the band has changed between the first and the second Zygomatik records. Do you think that a third album might be recorded keeping the same line-up as this one and will you continue together to transcend musical boundaries?

    Piet: I’m not sure. So far we have played with 4 different tenor players (Matt Renzi, Fred Delplanq, Jasper Blom and Jeroen Van Herzeele), 2 alto players (Cezariusz Gadzina and Tom Van Dijck) and Vincent Brijs on the baritone. I wanted also Jasper on the record, but due to schedules it didn’t work out. Pretty soon I will release on Bandcamp some live recordings with Jasper that I really dig. We often play in quartet and I really enjoy the changes in approach and sound. The only thing I do know is that I want to keep the rhythm section together. I believe it is because of the many concerts (over 40 now) with the same rhythm section that this band has its strong identity. And both Bram Weijters and Herman Pardon are equally crucial to the sound and feel of this band.


  • DJ: what has been for now the hardest lesson looking back and what is your biggest challenge looking ahead?

    Piet: that is a difficult question. The hardest lesson looking back is probably the same as the biggest challenge: to keep going despite all difficulties in life: relations, economic conditions, opportunities, even politics… It’s definitely the music that keeps us going!


  • DJ: what gigs have you got coming up in Belgium and elsewhere to celebrate the new album?

    Piet: for the moment those dates are coming up:
    Sun, Jan 11 : Jazzoet, featuring Jeroen Van Herzeele Mol, 9:00pm
    Fri, Jan 16 : Le Sounds, featuring Cezariusz Gadzina, Brussels, 10:00pm
    Sat, Jan 31 : 't Uilekot, featuring Jeroen Van Herzeele, Herzele, 8:00pm
    Thu, Feb 5 : Candelaershuys, featuring Jeroen Van Herzeele, Brussels (Ukkel), 8:00pm
    Sun, March 3 : Roskam, featuring Vincent Brijs, Brussels
    Sun, Jul 5 : Muziek in de Wijk, Borgerhout
    ... TBC


Interview de Piet Verbist (English version here)

  • DragonJazz: Piet, après une longue carrière en tant que sideman avec entre autre Ben Sluijs et Jef Neve, qu'est-ce qui vous a amené à créer ce groupe et pourquoi l'avoir nommé Zygomatik?

    Piet: J'aime encore jouer en sideman mais j'ai ressenti le besoin de de mener mes propres projets. Avec Zygomatik, je souhaitais créer une musique basée sur toutes les influences que j'ai absorbées au fil des ans. Le nom Zygomatik dérive du latin : Zygomaticus Major et Zygomaticus Minor. Ces noms se réfèrent aux muscles du visage qui sont responsables de l'expression faciale, le sourire et/ou le rire.

  • DJ: dans quel sens devenir un leader de groupe et un compositeur a changé votre attitude envers la musique et le processus de création?

    Piet: Je composais déjà un peu auparavant mais je n'ai jamais vraiment appris à appliquer toutes ces influences dans leur ensemble, en tant que concept. Être un leader me pousse à creuser plus profondément toutes ces idées qui ont germé pendant des années. Et en tant que compositeur, je suis plutôt sévère. Je vise toujours un angle différent.

  • DJ: quelle est la signification du titre Cattitude?

    Piet: mon animal de compagnie préféré est un CHAT et j'ai remarqué que ces animaux ont une ATTITUDE forte envers l'existence. Un certain jour ces mots se sont mis ensemble et je ai pensé que CATTITUDE était le bon titre à la fois pour le morceau d'ouverture et pour le nouveau CD. En même temps, il y a un lien vers les "jazz-cats» et leur attitude envers la musique.

  • DJ: il ya beaucoup de cœur et d'âme dans cette musique qui doit avoir été très excitante à faire. Pouvez-vous élaborer sur le processus créatif derrière Cattitude?

    Piet: merci pour le compliment. «Le cœur et l'âme» sont deux des raisons principales pour lesquelles je compose et joue de la musique. J'essaie de rendre cela à chaque fois que je joue. Non comme un but en soi, mais pour exprimer mon monde intérieur. Je ne sais pas se il ya beaucoup à dire sur le processus créatif. Je crois que le principal moyen pour que cela fonctionne est de réunir des esprits dans le bon environnement et de laisser ensuite les choses se faire.
    Certains des morceaux étaient déjà joués depuis un certain temps, d'autres ont été achevés le jour avant la session en studio. Nous avons juste fait une brève répétition et enregistré ensuite dans la foulée. J'ai été très satisfait de toutes les prises qui ont été faites et c'est pourquoi j'ai également sorti les prises alternatives de quatre compositions (elles sont disponibles sur Bandcamp). Pratiquement aucun édition n'a été nécessaire. Ce qu'on entend est ce que nous avons joué. C'est le côté amusant. Je pense que le mixage et la masterisation sont plus stressants à cause de toutes les options techniques. En tant que producteur, je dois décider dans quelle direction le son ira, aussi en général je rester au plus près que possible du son initial enregistré. Il n'y a aucun effet ajouté. Les effets qu'on entend au piano et/ou à la basse ont été enregistrés tels qu'ils ont été joués.

  • DJ: en raison de la présence du grand saxophoniste ténor Jeroen Van Herzeele, ce deuxième enregistrement est assez différent du premier album de Zygomatik. Avez-vous déjà joué avec Jeroen dans le passé et ce qu'est-ce qui vous a amené à l'appeler?

    Piet: je connais Jeroen depuis de nombreuses années. Nous nous sommes rencontrés au Jazz Studio dans les années quatre-vingt et avons joué ensemble dans différents groupes avec les guitaristes Hendrik Braeckman et Hans Van Oost. Nous avons enregistré Chromatic History, le premier compact de la formation Octurn dont je faisais partie du premier line-up, et nous avons joué ensemble au Jazz Middelheim et au North Sea Jazz Festival. J'ai toujours aimé sa sonorité et son style énergique, avec une approche contemporaine mais toujours profondément enracinée dans la tradition jazz des grands saxophonistes.

  • DJ: quelque part, ce disque combine d'une manière aventureuse plusieurs genres distincts comme le jazz, la musique progressiste, le blues et le funk. Quels sont les musiciens autres que des jazzmen qui vous ont le plus marqué?

    Piet: il ya beaucoup d'influences dans mes compositions, en effet du rock et du rock progressif à la musique ethnique en passant par le jazz et le funk. J'ai commencé par jouer du blues et du rock sur une basse électrique et ensuite du funk et de la soul. Mais des collaborations avec des gens qui jouent différents styles laissent toujours de grandes marques. Par exemple, jouer et enregistrer avec Carmelo Muriel de Cadix m'a ouvert les portes de la musique flamenco que je ne aurais jamais abordée sans lui. J'ai aussi joué avec des musiciens marocains d'Anvers qui m'ont beaucoup appris sur leurs traditions. Juste pour citer quelques noms: Led Zeppelin, King Crimson, Pink Floyd, Mingus, Miles, The Meters, James Jamerson, El Camarón, Rabih Abou Khalil, ... et beaucoup, beaucoup d'autres, non moins importants.

  • DJ: Sur ce disque, vous faites équipe avec le saxophoniste baryton Vincent Brijs qui joue aussi avec Brazzaville, un groupe qui produit un son funky excitant. Pouvez-vous élaborer sur son influence et sur sa contribution au côté funky de Zygomatik?

    Piet: je pense que Vincent est mon saxophoniste baryton préféré. Il s'inscrit parfaitement dans cette musique et est très ouvert à tous les styles et les influences. Le baryton a définitivement un côté funky que j'aime, mais Vincent est beaucoup plus que ça. C'est un grand interprète de jazz mélodique ainsi qu'un compositeur versatile et un improvisateur. Je suis vraiment heureux qu'il fasse partie de Zygomatik.

  • DJ: Cattitude a été enregistré en Belgique, mais mixé à Seattle, USA. Y-a-t-il une raison particulière qui explique un tel choix?

    Piet: John Bishop, le fondateur d'Origin Records, le label sur lequel sont édités les deux compacts de Zygomatik, m'a proposé de travailler avec Floyd Reitsma (ingénieur du mixage) et Dan Dean (ingénieur du son). Et puisque j'étais satisfait de la première expérience, je les ai demandé à nouveau pour ce second CD. Ces gars-là sont diablement efficaces et c'est ce que j'aime le plus en eux. Et grâce à Internet, ça cela fonctionne facilement. C'est presque comme si ces gens vivaient derrière le coin.

  • DJ: vous êtes le compositeur de tous les morceaux de ce disque. Comment abordez-vous le travail quand il s'agit de travailler avec les musiciens du groupe et comment inspirez-vous leur engagement?

    Piet: quand je propose une composition, j'explique juste le feeling rythmique dans lequel je pense que le morceau devrait être joué et nous discutons pendant la structuration. La plupart du temps, la discussion est maintenue à un minimum. En fait, une fois qu'une composition est libérée dans le groupe, ce n'est plus la mienne. Chaque musicien la fait sienne et j'essaye de prendre de la distance par rapport à la façon dont je l'entendais dans ma tête avant que nous ne commencions à la jouer. Ainsi, chaque musicien du groupe peut suivre son propre chemin et jouer comment il le sent, et c'est pourquoi tout cela semble naturel. Je crois que si vous leur donnez trop de direction, les musiciens aux esprit libres qu'ils sont commenceraient à se sentir en cage, et c'est contraire à l'essence de cette musique.

  • DJ: le line-up du groupe a changé entre le premier et le second disque de Zygomatik. Pensez-vous qu'un troisième album pourrait être enregistré en gardant le même line-up que celui-ci et continuerez-vous ensemble à transcender les frontières musicales?

    Piet: je ne suis pas sûr. Jusqu'ici, nous avons joué avec quatre saxophonistes ténor différents (Matt Renzi, Fred Delplanq, Jasper Blom et Jeroen Van Herzeele), deux saxophonistes alto (Cezariusz Gadzina et Tom Van Dijck) et Vincent Brijs au sax baryton. Je voulais aussi Jasper sur l'album, mais en raison de son emploi du temps, ça n'a pas pu se faire. Très bientôt, je vais sortir sur Bandcamp quelques enregistrements live avec Jasper que j'ai vraiment appréciés. Nous jouons souvent en quartet et j'aime beaucoup les changements dans l'approche et le son. La seule chose que je sais, c'est que je veux garder la section rythmique. Je crois que c'est aux nombreux concerts (plus de 40 aujourd'hui) avec la même section rythmique que ce groupe doit sa forte identité. Et aussi bien Bram Weijters qu'Herman Pardon sont également cruciaux pour le son et les sensations de ce groupe.


  • DJ: quelle a été pour l'instant la leçon la plus difficile à tirer du passé et quel est votre plus grand défi pour le futur?

    Piet: C'est une question difficile. La leçon la plus difficile en regardant en arrière est probablement la même que le plus grand défi: continuer malgré toutes les difficultés de la vie: les relations, les conditions économiques, les opportunités, même la politique ... C'est définitivement la musique qui nous pousse à aller de l'avant!


  • DJ: quels concerts sont prévus en Belgique et ailleurs pour célébrer le nouvel album?

    Piet: pour le moment, les dates suivantes sont prévues:
    Sun, Jan 11 : Jazzoet, featuring Jeroen Van Herzeele Mol, 21:00
    Fri, Jan 16 : Le Sounds, featuring Cezariusz Gadzina, Bruxelles, 22:00
    Sat, Jan 31 : 't Uilekot, featuring Jeroen Van Herzeele, Herzele, 20:00
    Thu, Feb 5 : Candelaershuys, featuring Jeroen Van Herzeele, Bruxelles (Uccle), 20:00
    Sun, March 3 : Roskam, featuring Vincent Brijs, Bruxelles
    Sun, Jul 5 : Muziek in de Wijk, Borgerhout
    ... A suivre

Sur Internet


Discographie Sélective de Piet Verbist (sideman & leader)

  • 1996 - Octurn : Chromatic History, (WERF) - CD
  • 1997 - Ben Sluijs Quartet : Food For Free, Ben Sluijs (as), Erik Vermeulen (p), Piet Verbist (b), Eric Thielemans (dr), (On Purpose Records) - CD
  • 1999 - Jan de Haas : For The One And Only, Jan de Haas (vib), Nathalie Loriers (p), Piet Verbist (b), Hans Van Oosterhout (dr), (Igloo) - CD
  • 2000 - Ben Sluijs Quartet : Candy Century, Ben Sluijs (as), Erik Vermeulen (p), Piet Verbist (b), Eric Thielemans (dr), (WERF) - CD
  • 2001 - Ben Sluijs Quartet : Seasounds, Ben Sluijs (as), Erik Vermeulen (p), Piet Verbist (b), Eric Thielemans (dr), (WERF) - CD
  • 2002 - Ancesthree, Ben Sluijs (as), Hendrik Braeckman (gt), Piet Verbist (b), (Contour) - CD
  • 2004 - Jef Neve Trio : It's Gone, Jef Neve (p), Piet Verbist (b), Teun Verbruggen (dr), (Contour) - CD
  • 2005 - François Decamps Quartet : Soul And Sour, François Decamps (gt), Edouard Ferlet (p), Piet Verbist (b), Marek Patrman (dr), (Alone Blue / AMG) - CD
  • 2005 - Hendrik Braeckman Group : 'Til Now, Hendrik Braeckman (gt), Bert Joris (tp), Kurt Van Herck (ts), Piet Verbist (b), Jan de Haas (dr), (WERF) - CD
  • 2006 - Jef Neve Trio : Nobody is Illegal, Jef Neve (p), Piet Verbist (b), Teun Verbruggen (dr), (Universal) - CD
  • 2007 - Musicazur : Musicazur prend l'air, (Igloo) - CD
  • 2008 - Jef Neve Trio : Soul In A Picture, Jef Neve (p), Piet Verbist (b), Teun Verbruggen (dr), (Universal) - CD
  • 2011 - The Jazz Station Big Band, (Igloo) - CD
  • 2012 - Bram Weijters - Chad McCullough Quartet : Urban Nightingale, Chad McCullough (tp), Bram Weijters (p), Piet Verbist (b), John Bishop (dr), (WERF) - CD
  • 2012 - Piet Verbist Zygomatik, Piet Verbist (b), Herman Pardon (dr), Bram Weijters (p), Fred Delplancq (ts), Matt Renzi (ts), Vincent Brijs (bs), (Origin) - CD
  • 2014 - Piet Verbist Zygomatik : Cattitude,, Piet Verbist (b), Herman Pardon (dr), Bram Weijters (p), Jeroen Van Herzeele (ts), Vincent Brijs (bs), (Origin) - CD



Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or


Contact pour promotion et chronique : @dragonjazz.com

[ Index | CD base | Vision | Initiation | Europe | Belge | Blues | Sélection | Liens ]
[ Les faces du jazz : 1917 - 1950 ]

[ Jazz Belge : Nouveautés | Archives ]



[ Sélections : février 98 | avril 98 | juin 98 | sept. 98 | déc. 98 | avril 99 |
| juin 99 | oct. 99 | janvier 2000 | mars 2000 | mai 2000 | juillet 2000 | octobre 2000 |
| janvier 2001 | février 2001 | avril 2001 | juin 2001 | septembre 2001 | décembre 2001 |
| février 2002 | avril 2002 | mai 2002 | juin 2002 | août 2002 | novembre 2002 |
| février 2003 | avril 2003 | septembre 2003 | octobre 2003 | décembre 2003 |
| janvier 2004 | février 2004 | mars 2004 | avril 2004 | mai 2004 | juillet 2004 | novembre 2004 |
| janvier 2005 | février 2005 | avril 2005 | juin 2005 | août 2005 | novembre 2005 |
| janvier 2006 | mars 2006 | juin 2006 | août 2006 | octobre 2006 | décembre 2006 |
| janvier 2007 | mars 2007 | avril 2007 | juin 2007 | septembre 2007 | novembre 2007 |
| janvier 2008 | mars 2008 | mai 2008 | août 2008 | octobre 2008 | décembre 2008 |
| janvier 2009 | mars 2009 | avril 2009 | juin 2009 | août 2009 | novembre 2009 |
| janvier 2010 | mars 2010 | mai 2010 | août 2010 | septembre 2010 | novembre 2010 |
| janvier 2011 | mars 2011 | mai 2011 | juillet 2011 | septembre 2011 | décembre 2011 |
| janvier 2012 | mars 2012 | juin 2012 | août 2012 | septembre 2012 | décembre 2012 |
| janvier 2013 | mars 2013 | mai 2013 | août 2013 | octobre 2013 | décembre 2013 |
| janvier 2014 | février 2014 | mars 2014 | avril 2014 | juin 2014 | octobre 2014 |
| février 2015 | avril 2015 | mai 2015 ]





Retour à la page d'index

© DragonJazz 2014 - cdjazz@dragonjazz.com