L'Art Progressif : les plus belles pochettes de disques


- Partie V -


[ Partie I - Partie II - Partie III - Partie IV ]


Procol Harum : Grand Hotel

Cliquez sur l'image pour agrandir
Un hôtel de maître

Les photos de l'album Grand Hotel n'ont apparemment pas été prises, comme je l'ai longtemps cru, au Grand Hotel du Lac Léman mais bien dans une villa cossue louée à Malibu en Californie (la même qui fut utilisée par Polanski pour tourner des scènes d'intérieur du film Rosemary's Baby). C'était un 4 juillet 1972, seule date possible pour réunir tous les membres du groupe, et pendant la fête de l'indépendance, aucun hôtel aux Etats-Unis n'était libre pour une location destinée à une session photographique en costume. Le désigner Spencer Zahn souhaitait mettre le groupe en scène afin d'illustrer le titre éponyme du sixième disque de Procol Harum, sorti en mars 1973, dans lequel il n'est question que de champagne, œufs Mornay, vin, viandes rares, chandeliers, lustres et plaisirs divers. Personne ne niera l'évidente concordance entre les paroles décadentes et nostalgiques de Keith Reid et le cliché de Jeffrey Weisel qui fut pris en noir et blanc pour être ensuite subtilement teinté en beige sépia à l'instar des anciennes photographies du début du siècle.

Cette superbe photo fut toutefois prise un peu trop tôt : à cette date, c'était encore Dave Ball qui était le guitariste du groupe (les premières sessions musicales d'avril 1972 furent d'ailleurs commencées avec lui) et qui figure sur le cliché. Après son remplacement par Mick Grabham, il n'était pas question de refaire tout le travail et on opta pour coller simplement la tête de Grabham sur le corps de Ball.

A l'intérieur, une autre photographie de Jeffrey Weisel s'inscrit dans la même ligne d'idée mais cette fois, le processus a été inversé : la photo a d'abord été prise en couleur et les nuances ont ensuite été atténuées lors de l'impression pour obtenir l'effet souhaité de vieillissement. Au recto, une photo du groupe en costume se reflétant dans un verre de champagne parachève une pochette à thème particulièrement originale et réussie (pour ceux qui ont une loupe, c'est cette fois la tête de Dave Ball qui y figure et non celle de Grabham). D'autres clichés des membres du groupe en costume ont été pris au cours de cette session et sont apparus plus tard sur le site Beyond The Pale ou dans le livret de l'excellente réédition Salvo de 2009. Quant à Spencer Zahn, décidément perfectionniste, il compléta encore son œuvre en lui adjoignant un livret de 24 pages reprenant les textes des chansons et dont il réalisa les dessins.
Yes Tormato

Cliquez sur l'image pour agrandir
Une tomate salvatrice

Il existe des pochettes dont le résultat en finale n’a rien à voir avec ce qui était prévu au départ et qui, en plus, ont forcé le groupe à changer le nom de l’album. C’est le cas pour Tormato de Yes. A l’origine, le disque devait s’appeler Yes Tor d’après le nom d’une colline bien connue du Dartmoor dans le Devon (UK). Souhaitant comme tant d’autres renouveler leur image à l’aube des années 80, Yes, qui avait préféré abandonner complètement les mondes imaginaires de Roger Dean, fit appel pour la seconde fois à Hipgnosis pour réaliser la pochette. Les photographes partirent donc à Yes Tor pour prendre des clichés de la fameuse colline et de ses formations rocheuses typiques qu’on aperçoit sur la couverture derrière un personnage tenant des baguettes de sourcier.

Mais quand la pochette, pourtant onéreuse et conçue par la plus célèbre firme graphique de l’époque, fut présentée au groupe, la déception fut générale. La légende veut que, dépité, Rick Wakeman lança une tomate sur la photo pendant la réunion. Une autre version plus plausible, racontée par le batteur Alan White, est que le designer Aubrey Powell emporta le projet chez lui et qu’insatisfait du résultat, il jeta une tomate sur son œuvre. Soudain inspiré par les restes du fruit rouge éclaté contrastant avec la teinte bleue de l’image d’origine, il eut l’idée de rephotographier le tout en couleur. Powell joua ainsi avec une composante 3D qui surimpose un effet externe sur une image à 2 dimensions. Il y reviendra à plusieurs reprises comme sur la pochette Scratch du deuxième album de Peter Gabriel.

Présenté au groupe, le nouveau projet fut accepté tandis que l’album, non sans humour, fut rebaptisé dans la foulée Tormato. Un disque qui ne fut pas très aimé en son temps, essentiellement à cause d’un mixage défectueux et d’une production déplorable s'expliquant par la défection de l’ingénieur Eddie Offord suivi d’un mauvais réglage par ses successeurs. La réédition analysée en 2004 par Brian Kehew corrigea l’erreur et donna aux fans l’occasion de réapprécier cet album qui, en dépit des problèmes vécus par le groupe à l’époque, est loin d’être aussi mauvais que certains l’ont écrit.
Hipgnosis et le Hard-Rock

Cliquez sur l'image pour agrandir
Le Hard-Rock selon Hipgnosis

Surtout connu pour ses superbes contributions dans la cadre de la musique prog, la firme Hipgnosis fut également commissionnée par des groupes de rock pour réaliser leurs couvertures d'album. Si les pochettes sont moins fameuses que celles de Pink Floyd, Peter Gabriel ou Yes, elles n'en restent pas moins attractives et montrent des innovations visuelles qui restent aujourd'hui encore inégalées. En voici quelques-unes plutôt réussies, livrées à des groupes de hard-rock :

Bad Company - Desolation Angels (1979) : encore une fois, Hypgnosis a conçu une double pochette qui raconte une histoire. D'après Rodgers, le titre de l'album serait repris d'un roman de l'écrivain américain Jack Kerouac dont l'œuvre doit beaucoup aux "road movies", ce qui pourrait avoir un lien avec le thème de la pochette. Avec ses contrastes violents et sa luminosité extrême, le style est moderne dans la ligne des années 80. La firme ayant l'habitude de mettre en scène ses employés, c'est Peter Christopherson, le troisième homme de Hipgnosis, qui joue ici le rôle du garagiste plongé sous le capot de la voiture. (Evil Wind)

Black Sabbath - Never Say Die! (1978) : la pochette Difficult To Cure de Rainbow était celle originalement prévue pour cet album. A la place, cette photo de deux pilotes de chasse devant leur avion a été retenue. Ambiance bizarre et totalement différente de celles des albums précédents du groupe. On dit que c'est Ozzy Osbourne qui posa sous l'un des masques, prêt à s'envoler vers des jours meilleurs en plantant Black Sabbath sur le tarmac. Certes, ce disque est fort médiocre mais la pochette n'est pas si mal et il contient même UNE pépite : Air Dance qui compte parmi les morceaux les plus progressistes du groupe. (Air Dance)

Rainbow - Difficult To Cure (1981) : Initialement destinée à Never Say Die! de Black Sabbath, cette photo a ressurgi trois ans plus tard pour Rainbow. Le cliché a d'abord été prix en noir et blanc et teinté ultérieurement pour en augmenter l'aspect inquiétant, comme si on était le patient couché sur une civière qui voit débouler vers lui cette horde de médecins décidés. Le chirurgien-chef, interprété par George Galatzon (un ami de Aubrey Powell) est le seul qui apparaît clairement. Les autres, dont les rôles ont été confiés à Peter Christopherson, Storm Thorgerson et à d'autres assistants de Hipgnosis, ont été atténués, comme rejetés dans un brouillard comateux. (Spotlight Kid)
Et incidemment, si l'envie vous prend d'écouter les galettes cachées sous ces attrayantes pochettes, n'hésitez surtout pas !
Il arrive que la musique s'élève au niveau des œuvres picturales qu'elles ont inspirées (et inversement !)



This website is a public service to anyone interested to know more about the progressive art.
The cd cover artwork, photographs and booklet excerpts are offered under the assumption that it is "fair use" to share this with individuals on a non-profit basis.
Any materials considered questionable will be removed if requested to do so by anyone holding copyrights if they voice objection to their material being included here.



Des commentaires sur cette page ? Publiez-les sur mon livre d'or.

[ Rock progressiste : Les précurseurs | 1968 - 1980 | 1981 - 1990 | 1991 - 2000 | 2001 - 2003 |
| 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 ]





Index Rock progressiste

DragonJazz - cdjazz@dragonjazz.com