L'Art Progressif : les plus belles pochettes de disques


- Partie IV -


[ Partie I - Partie II - Partie III ]


Brian Eno : Another Green World

Cliquez sur l'image pour agrandir
Un morceau de Raphaël pour Brian Eno

Musicien, compositeur, arrangeur, producteur, bidouilleur, peintre à ses heures et ouvert à toutes les formes d'art, il ne fait nul doute que Bian Eno accordait une grande attention à ses pochettes de disques toujours choisies avec beaucoup de soin. Son troisième album, Another Green World, fut pour lui une œuvre de transition par laquelle il évolua du glam-rock un peu froid de Taking Tiger Mountain (1974) à la musique instrumentale rêveuse de Discreet Music (1975). Pour illustrer ce chef d'œuvre, Eno opta pour une peinture de Tom Phillips, qui fut son mentor pendant les années d'études à l'Ecole des Arts d'Ipswich, et qui est en soi une belle histoire.

Fasciné à la fois par Nombre d'Or et les procédés mathématiques appliqués par les peintres de la Renaissance ainsi que par un tableau (Umbrian School, Votive Picture, 1490-1500) exposé à la Walker Art Gallery et attribué au jeune Raphaël, Tom Phillips décida de reconstruire l'œuvre ancienne en format vertical en y appliquant les techniques géométriques liées au nombre d'or. Il en est résulté une jolie peinture aux couleurs vives intitulée "After Raphael" où la scène du tableau original est réorganisée sur un canevas de lignes et de formes géométriques apparentes (une version sans lignes existe également).

La pochette du disque de Brian Eno reprend la partie au centre droit de la peinture originale de Tom Phillips, celle avec le canevas de lignes qu'on aperçoit d'ailleurs très bien sur la pochette du LP et beaucoup moins bien sur celles des rééditions ultérieures en compact. La simplicité de cette image et ses couleurs rappellent les compositions abstraites du peintre néerlandais Piet Mondrian qu'Eno appréciait énormément. Elle illustre avec classe et sobriété la musique à la fois intellectuelle, minimaliste et terriblement évocatrice de Brian Eno, inventeur d'un style qu'on appellera plus tard "Ambient Music".
Mouse & Kelley / Journey & Styx

Cliquez sur l'image pour agrandir
Le coléoptère de Mouse & Kelley

Vous l’aurez sans doute remarqué : les grands disques de Journey sont tous ornés d’un magnifique scarabée représenté dans des contextes différents. Inspiré par l’art de l’Egypte antique, il est parfois associé à des ailes déployées qui rappellent celles de la déesse Isis. Ce coléoptère n’a pas de signification particulière en rapport avec la musique mais, en apparaissant sur quasi tous les albums du groupe, il s’est créé une association d’idées au point que l’insecte est devenu pour tout le monde le symbole visuel de Journey.

Ce scarabée a été créé, en collaboration avec le designer Jim Welch, par Alton Kelley et Stanley Mouse, deux des artistes américains parmi les plus doués de l’art psychédélique des 60’s. Mouse en particulier était un spécialiste de l’aérographe si bien que ses dessins resplendissent par des jeux inouïs de couleurs scintillantes. Mouse et Kelly ont aussi travaillé pour Grateful Dead, créant entre autres, d'après une image illustrant les Rubaïyat d'Omar Khayyam, le fameux squelette entouré de roses devenu l’archétype du groupe.

Enfin, en 1977, ils ont ensemble réalisé la pochette surréaliste de l’album The Grand Illusion (Styx) qui est un hommage ou plutôt un pastiche d'un tableau du peintre belge René Magritte intitulé "Le Blanc-Seing". Sur la peinture, une cavalière est entrelacée de façon impossible entre les arbres d'une forêt tandis que sur la pochette, une face (celle du claviériste Dennis DeYoung) a été surimposée sur l'image originale légèrement modifiée. L’album fut un triomphe et sa couverture est devenue iconique. Même n'étant qu'un pastiche, elle est encore considérée par certains (les Américains surtout) comme l’une des plus belles pochettes du rock. Kelley est décédé en 2008 mais Mouse vit toujours aujourd'hui en Californie où il continue à peindre. Quant à Magritte, ceux qui lisent ces pages savent déjà combien son influence sur l'art rock a été déterminante.

Et incidemment, si l'envie vous prend d'écouter les galettes cachées sous ces attrayantes pochettes, n'hésitez surtout pas !
Il arrive que la musique s'élève au niveau des œuvres picturales qu'elles ont inspirées (et inversement !)



This website is a public service to anyone interested to know more about the progressive art.
The cd cover artwork, photographs and booklet excerpts are offered under the assumption that it is "fair use" to share this with individuals on a non-profit basis.
Any materials considered questionable will be removed if requested to do so by anyone holding copyrights if they voice objection to their material being included here.



Des commentaires sur cette page ? Publiez-les sur mon livre d'or.

[ Rock progressiste : Les précurseurs | 1968 - 1980 | 1981 - 1990 | 1991 - 2000 | 2001 - 2003 |
| 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 ]





Index Rock progressiste

DragonJazz - cdjazz@dragonjazz.com