Rock progressiste : les Nouveautés 2024 (Sélection)



2024 [ 1968 - 1980 ] [ 1981 - 1990 ] [ 1991 - 2000 ] [ 2001 - 2003 ] [ 2003 ] [ 2004 ] [ 2005 ] [ 2006 ] [ 2007 ] [ 2008 ]
[ 2009 ] [ 2010 ] [ 2011 ] [ 2012 ] [ 2013 ] [ 2014 ] [ 2016 ] [ 2017 ] [ 2018 ] [ 2019 ] [ 2020 ] [ 2019 ] [ 2021 ]
[ 2022 ] [ 2023 ]


Viima : Väistyy Mielen Yö (Autoproduction), Finlande, janvier 2024
Viima : Väistyy Mielen Yö
1. Tyttö Trapetsilla (4:42) - 2. Äiti Maan Lapset (18:50) - 3. Pitkät Jäähyväiset (6:38) - 4. Perhonen (6:45) - 5. Vuoren Rauha (7:37)

Risto Pahlama (chant, claviers, mellotron) ; Hannu Hiltula (flûte, claviers, chant, chœurs) ; Aapo Honkanen (basse) ; Mikko Uusi-Oukari (guitare, mellotron) ; Mikko Väärälä (drums, chant, claviers)


Fondé vers 1999 autour du multi-instrumentiste Mikko Uusi-Oukari, le groupe finlandais Viima (Vent) a connu plusieurs changements de line-up, enregistrant finalement assez peu puisque Väistyy Mielen Yö n’est que leur troisième album qui sort cinq années après le précédent. Préservant le style prog-folk de leur début, cette nouvelle autoproduction confirme malgré tout une réelle identité de groupe qui s’abreuve aussi bien à un goût de la mélodie, très en vogue dans les pays scandinaves, qu’à un rock progressif vintage tel qu’on le concevait dans les années 70. L’utilisation au cœur des textures d’un mellotron et d’un orgue Hammond renforce le côté rétro qui convient particulièrement bien à ce genre de musique. En plus, sur la chanson en ouverture, la plus courte de l’album, une flûte traversière jouée avec beaucoup d’entrain vient rappeler un certain Ian Anderson.

Le programme comprend comme il se doit un vrai titre épique de près de 19 minutes. Composé de diverses sections, ce morceau fait souvent rêver avec des passages aériens et mélancoliques mais inclut aussi des moments plus dramatiques ou énergiques avec des chorus mordants de guitare électrique et même un épisode marqué par un rythme tribal qui renvoie à une fête païenne. Les trois dernières chansons sont également très réussies, en particulier le pastoral Vuoren Rauha (La paix de la montagne) et le nostalgique Perhonen (Papillon) qui raconte les tribulations du lépidoptère que l'on voit sur la pochette et qui se termine par une phrase poétique reprise comme intitulé du disque : « Väistyy Mielen Yö / L'obscurité de l'esprit se dissipe ».

Grâce à la variété de la musique, le disque s’écoute d’une traite avec plaisir. Le chanteur Risto Pahlama a une voix claire et bien articulée qui peut à l'occasion laisser perler de l'émotion, et le fait qu’il chante en finnois titille l’imagination tout en invitant l’auditeur à parcourir les traductions en anglais reprises dans le livret du compact ou sur le website du groupe. Cet album qui plaira aussi aux fans d’un certain rock progressif italien - Eris Pluvia et Ancient Veil entre autres - mérite assurément sa place dans toute discothèque prog de qualité. [4/5]

[ Chronique de P. Dulieu ]

[ Väistyy Mielen Yö sur Amazon (*) ] [ Väistyy Mielen Yö sur Bandcamp ]
[ A écouter : Tyttö trapetsilla - Perhonen ]


Neal Morse : The Restoration – Joseph: Part Two (Frontiers Records), USA, 12 janvier 2024
Neal Morse : The Restoration – Joseph: Part Two
1. Cosmic Mess (06:10) - 2. My Dream (02:39) – 3. Dreamer in the Jailhouse (05:52) – 4. All Hail – (06:47) – 5. The Argument (02:13) – 6. Make Like a Breeze (04:09) – 7. Overture Reprise (00:54) - 8. I Hate My Brothers (04:25) – 9. Guilty as Charged (04:48) – 10. Reckoning (03:10) – 11. Bring Ben (02:42) – 12. Freedom Road (05:29) – 13. The Brothers Repent Joseph Revealed (07:41) – 14. Restoration (04:26) – 15. Everlasting (05:54) – 16. Dawning of a New Day (God Uses Everything for Good) (07:40)

Neal Morse (guitare, claviers, batterie, chant) ; Alan Morse (guitare, chœurs) ; Bill Hubauer (claviers, chœurs) ; Eric Gillette (guitare, chœurs) ; Gabe Klein (claviers, batterie) ; Gideon Klein (basse) + Invités


Cinq mois avant ce disque, Neal Morse avait livré une nouvelle production épique (The Dreamer - Joseph: Part One) racontant à sa manière les aventures bibliques et l’ascension sociale de Joseph telle qu’elle est relatée dans Le Livre de la Genèse. Ce second album (The Restoration - Joseph: Part Two) complète et termine ce récit en gardant la même approche artistique que le premier (pochette similaire, même nombre de plages, style analogue de composition dans la tradition du rock-opéra, intervention de différents chanteurs…). Si les disques de Neal Morse conservent globalement une qualité qui ne saurait être prise en défaut, ça fait aussi bien longtemps qu’il ne se réinvente plus, livrant au fil des ans des projets sans surprise qui satisfont les fans sachant d’avance ce qu’ils vont y trouver. Et c’est bien sûr encore le cas ici. Mêlant rock chrétien, textures sophistiquées, mélodies addictives et passages instrumentaux variés dans la tradition du rock progressiste symphonique, la musique est souvent fière et bénéficie de la présence d’artistes invités, incluant Ted Leonard (Spock’s Beard), Ross Jennings (Haken) et Jake Livgren (Proto-Kaw, Kansas), qui se sont partagés les rôles de cette superproduction. Certaines chansons accrochent (Dreamer in the Jailhouse en particulier) tandis que d’autres (Dawning of a New Day) donnent l’impression d’avoir déjà été entendues des dizaines de fois. The restoration est évidemment indispensable pour ceux qui ont acquis et apprécié le premier volet de l’histoire de Joseph et plaira certainement aux amateurs qui n’aiment pas trop les surprises ainsi qu’aux nouveaux venus qui ne connaissent pas encore très bien l’œuvre du prolifique Neal Morse. Les autres peuvent éventuellement faire l’impasse sur ces deux dernières productions et réécouter à la place Testimony, One, Question Mark ou Soli Scriptura : au niveau musical, l’essentiel s’y trouvait déjà… [3/5]

[ Chronique de P. Dulieu ]

[ The Restoration sur Amazon (*) - The Dreamer sur Amazon (*) ]
[ A écouter : Dreamer In The Jailhouse ]

Signez mon livre d'or Commentaires et avis sur ce site : livre d'or
DragonJazz FB
Contact pour promotion : @dragonjazz.com


Music players
Les meilleurs baladeurs pour écouter du Prog en liberté (*)


[ Rock progressiste : Les précurseurs | 1968 - 1980 | 1981 - 1990 | 1991 - 2000 | 2001 - 2003 | 2003 | 2004 | 2005 |
| 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2021 | 2022 | 2023 ]

Ecouter les playlists de DragonJazz : Jazz Guitarists - ECM Northern Light - Cool Fusion - Prog Land





Index Rock progressiste


(*) En tant que Partenaire Amazon, DragonJazz réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises


© 1998-2024 DragonJazz