The Tangent : Discographie


Discographie de The Tangent


NB : les boules jaunes renvoient aux chroniques complètes des albums.
The Music That Died Alone
(InsideOut) 2003
The Tangent est un super groupe qui réunit trois générations de musiciens (Van Der Graaf Generator, The Flower Kings et Parallel Or 90 Degrees). Ces hommes sont d'origine diverse, imprégnés d'histoire et tenaillés par une inextinguible soif de sons. Ils ont constitué une association de coeur qui, en revitalisant l'ancien concept de Rock Progressif, l'a projeté sur la tangente vers un avenir radieux. Indispensable!

Pyramids & Stars [Live]
(ProgJam) 2005
Alors que The Tangent semblait n'être que le produit sans avenir d'une collaboration à distance, voici qu'à la surprise générale, le groupe entame une tournée fin 2004. Theo Travis (sax, flûte) est absent mais les 3 membres des Flower Kings (Roine Stolt, Jonas Reingold et Zoltan Csorsz) sont sur la scène et la musique, enregistrée à Aschaffenburg (Allemagne), témoigne d'une cohésion qu'on n'attendait guère. On retrouvera ici 5 grands titres extraits des 2 premiers compacts plus, en finale, une reprise très personnelle du Lucky Man d'ELP. Festif!

Going Off On One [Live DVD]
(InsideOut) 2007
Cristallisé autour de Guy Manning (gt et voc), Jonas Reingold (b), Jaime Salazar (dr), Krister Jonsson (gt), Theo Travis (fl et sax), Sam Baine (voc et claviers) et Andy Tillison (chant et claviers), The Tangent se produit en septembre 2006 sur la scène d'un petit club anglais, devant une assistance ténue mais conquise. Les morceaux extraits des 3 premiers CD en studio sont superbement interprétés mais malheureusement rendus sans effet surround. Bien que filmé correctement avec une emphase sur Tillison, le show est assez conventionnel et manque un peu de dimension. Quant aux documentaires sur la tournée et sur Tillison, ils n'offrent guère d'intérêt.

Not As Good As The Book
(InsideOut) 2008
De la drôle de fusion instrumentale de Celebrity Purée à la séquence espagnole de Not As Good As The Book en passant par le Blues-Rock de Bat Out Of Basildon, le style canterbury de Lost In London 25 Years Later ou un A Sale Of Two Souls quasi acoustique qui évoque l'étrange alchimie du Van Der Graaf Generator, il y en a un peu pour chacun. Not As Good As The Book est une oeuvre féconde et généreuse, c'est l'oeuvre de la maturité d'un groupe majeur qui aura marqué au fer rouge la musique progressive du XXIème siècle.

Going Off On Two [DVD/CD]
(Sally Collyer Music) 2011
Ce second DVD de The Tangent présente le groupe dans son line-up entièrement britannique enregistré en studio (donc sans public) mais dans des conditions live. Le répertoire comprend 8 long morceaux dont 2 de plus de 20 minutes (Where Are They Now? et In Darkest Dreams) ainsi qu'un inédit (The Mind's Eye) qui fera partie de leur prochain album. Bien produit, le DVD n'a guère d'intérêt au plan visuel sauf si l'on veut analyser en détail le jeu des musiciens. On y remarque en tout cas la présence d'un jeune guitariste nommé Luke Machin, tellement époustouflant qu'il arrive à faire oublier le grand Royne Stolt.

Le Sacre Du Travail
(InsideOut) 2013
Les longs passages chantés par Andy Tillison, dont la voix n'a rien d'exceptionnel, engendrent parfois l'ennui tandis que le thème banal, qui explore la relation quotidienne de l'être humain avec le travail, semble déphasé par rapport à la musique grandiose. Du coup, malgré ses indéniables bons moments, cet album conçu comme une œuvre classique contemporaine inspirée par le Sacre Du Printemps de Stravinsky ne parvient pas à se hisser à la hauteur de ses ambitions.

The World That We Drive Through
(InsideOut) 2004
Ce disque, comme le précédent, fut assemblé à partir de composantes enregistrées à divers endroits. Comparé au 1er essai, celui-ci apparaît moins abrasif et témoigne de la volonté de Tillison de canaliser la flamme ardente de ses compagnons en une construction plus réfléchie. Si vous préférez le rock débridé et virtuose, optez pour le premier album blanc. Si vous préférez les développements astucieux avec une esthétique plus sombre, optez plutôt pour le second album noir.

A Place In The Queue
(InsideOut) 2006
Après les deux premiers albums en studio, l'amateur de Prog a fait la queue pour acquérir celui-ci et continuera-t-il probablement sans trop réfléchir à la suivre jusqu'au suivant. En attendant, plongez dans les mondes luxuriants de l'illustrateur Ed Unitsky, vibrez au casque sous la dynamique du fabuleux mixage, vivez l'aventure musicale exaltante de cet album qui se hisse sans problème à la hauteur des plus belles pages du Rock Progressif et dépasse même l'envergure de ce légendaire Tales From Topographic Oceans qui servit de muse à Tillison tout au long de sa création.

Going Off On One [Live 2 CD]
(InsideOut) 2007
Si le DVD est dispensable, le double compact est fort recommandable. L'intégralité du concert figurant sur le DVD est ici complétée par 4 autres titres enregistrés en 2005 au Rosfest de Philadelphie (avec une version d'anthologie du 21st Century Schizoid Man de King Crimson) plus une reprise du America de The Nice qui aurait dû figurer sur Pyramids & Stars. Les interprétations sont au top et, avec Theo Travis et Guy Manning à bord, les textures prennent une sacrée épaisseur. Rien que le titre épique In Darkest Dreams vaut déjà à lui seul le prix de ce double CD.

Down And Out In Paris And London
(Century Media/EMI) 2009
Pour la première fois, le line-up du groupe est entièrement britannique. Aidé par Theo Travis (sax et flûte), Guy Manning (guitare acoustique), Paul Burgess (dr) et Jonathan Barrett (b), Andy Tillison compose et joue un prog symphonique éclectique et accessible, qui reste proche de celui des Flower Kings avec en plus les habituelles références au Rock de Canterbury. Ce disque n'innove en rien mais perpétue un stytle de musique qui est actuellement le plus populaire du rock progressif moderne.

Comm
(InsideOut) 2011
Retour aux illustrations de Ed Unitsky, aux suites épiques tournant autour des 20 minutes et à un style désormais bien reconnaissable quelque part entre Spock's Beard et The Flower Kings. En tant que chanteur, Tillison n'est peut-être pas des plus convaincants mais son jeu flamboyant aux claviers compense largement cette faiblesse. Quant au guitariste Luke Machin, il confirme en studio ses qualités dévoilées en concert. Comm n'a rien de révolutionaire mais c'est un solide album de rock symphonique.

A Spark In The Aether
(InsideOut) 2015
Abandonnant le versant dépressif et les dérives orchestrales parfois ampoulées du Sacre Du Travail, A Spark In The Aether (The Music That Died Alone, Volume 2) renoue avec un prog plus rock, sans clichés et davantage centré sur le talent des cinq fabuleux instrumentistes qui composent aujourd'hui le groupe. Chacun à largement l'occasion de briller et d'apporter sa contribution à l'édifice d'un album rayonnant qui, en combinant inspiration, liberté, prouesses, humour et amour de la musique, perpétue avec brio un genre qui a l'avenir devant lui.

Les discographies présentées ici ne sont pas exhaustives mais plutôt indicatives des disques à écouter en priorité pour suivre l'évolution d'un groupe. En particulier :
  • Le choix s'est porté de préférence sur les disques en studio plutôt que sur ceux enregistrés en concert, sauf s'il s'agit d'albums live approuvés par le groupe, documentant une période particulière et gravés avec une qualité sonore suffisante.
  • Certains disques en studio ne sont pas repris s'ils sont d'une qualité artistique nettement insuffisante par rapport à la moyenne de la discographie du groupe. C'est par exemple parfois le cas pour certains albums réalisés en vitesse pour terminer une obligation contractuelle avec une compagnie de disques.
  • Les compilations ne sont généralement pas reprises sauf cas exceptionnel où des versions alternatives et/ou des titres inédits ont été inclus.
  • Au moins un DVD du groupe, pour autant qu'il en existe, est ajouté à la discographie : ce nouveau support de plus en plus répandu permet en effet de se faire une bonne idée des prestations en concert et offre souvent en bonus des interviews et documentaires intéressants sur les musiciens et leur musique.
  • Les disques d'un groupe qui n'entrent plus dans la catégorie « Rock Progressif », par exemple suite à un changement de personnel ou d'orientation musicale, ne sont pas inclus. Ce qui ne signifie pas qu'il s'agit de « mauvais » disques mais seulement qu'ils ne s'évaluent pas selon le même référentiel.
  • Les disques pirates et autres bootlegs ainsi que les disques non commerciaux distribués confidentiellement via l'Internet ou un « fan club » ne sont pas repris.
Par ailleurs, les notes attribuées gardent toujours leur part de subjectivité et ne sauraient relever d'un jugement universel (voir à ce sujet l'essai sur les disques essentiels publié sur une autre page de ce site).


[ RP 1968-1980 | RP 1981-1990 | RP 1991-2000 | RP post 2000 | Art Progressif ]



Index Rock Progressif

PDL Home Page - pierre.dulieu@skynet.be