The Flower Kings : Discographie sélective


Retrouvez ces albums sur la boutique Prog de DragonJazz - rubrique : Prog symphonique



Roine Stolt/The Flower King
(Inside Out) 1994
Paru sous le nom de Roine Stolt, ce disque a en fait été enregistré par les Flower Kings sans Tomas Bodin (claviers) ni Michael Stolt (le frère de Roine, basse). Le leader y définit ce que sera par la suite le style de son groupe : un Rock progressif symphonique dense et mélodique, plongeant ses racines dans les 70's et offrant de flamboyantes parties de guitare. Rien que le titre éponyme qui fait plus de 10' vaut déjà l'achat de l'album. Souvent oublié dans la disco des Flower Kings, ce disque en est pourtant le point de départ incontournable !

Retropolis
(Inside Out) 1996
Enregistré rapidement dans la foulée du précédent, ce disque qui affiche allègrement son côté rétro et son amour pour la musique des 70's, hésite sur la direction à prendre. La qualité est pourtant toujours là et c'est ici que le claviériste Tomas Bodin prend son envol. L'explication de ce polymorphisme réside probablement dans le fait que le répertoire est une collection de compositions écrites par Stolt entre 1979 et 1994 et retravaillées pour cet album. Le titre Retropolis est quand même un must.

Flower Power [2 CD]
(Inside Out) 1999
Encore plus long, encore plus fort : 141' de musique dont un titre épique de 60' occupant la quasi intégralité du premier disque (The Garden Of Dreams). L'intensité persiste à son maximum sur le premier compact mais le second s'avère une nouvelle fois n'être qu'un patchwork bigarré incluant même quelques titres sans intérêt. On commence à se dire que Stolt ferait peut-être bien d'élaguer ses idées foisonnantes, de s'affranchir d'une composition au kilomètre et de revoir sa stratégie marketing.

Space Revolver
(Inside Out) 2000
Arrivée remarquée du nouveau bassiste Jonas Reingold. Le meilleur est cette fois concentré sur un disque unique et le groupe intègre de nouveaux sons en faisant appel à d'autres instruments comme le saxophone ou à d'autres styles musicaux comme la musique électronique ou le jazz, rappelant parfois les plus accessibles mixtures de Frank Zappa. Rumble Fish Twist et Monster Within montrent ainsi une multiplicité d'évènements captivants tandis que A King's Prayer renferme l'un des plus beaux solos de guitare jamais joués à ce stade par Roine Stolt.

Unfold The Future [2 CD]
(Inside Out) 2002
Retour aux productions excessives avec un double CD et près de 140' de musique. Le hongrois Zoltan Csörsz remplace Jamie Salazar (dr). Les compositions sont plus éclectiques que jamais avec un 1er CD plus Prog classique et un second plus expérimental. Ce dernier laisse une place importante à des développements jazzy voire carrément fusionnels (Soul Vortex et The Devils Danceschool). Le guitariste Stolt, qui s'était affirmé comme le chaînon manquant entre Steve Howe et Steve Hackett, enrichit ainsi son jeu de nouvelles perspectives réjouissantes.

Meet The Flower Kings [2DVD]
(Inside Out) 2003
Le même concert que le double CD avec en plus des documentaires ennuyeux insérés entre les morceaux (!). La quasi absence du public, des images correctes mais conventionnelles, un jeu de scène réduit à sa plus simple expression, un décor sans imagination, une mise en scène incongrue (la danse surimposée) et l'impasse sur un mixage surround 5.1 rendent ces deux DVD indigestes et presque inutiles. Mieux vaut opter pour le double CD qui renferme l'essentiel : une musique progressive épique d'une incontestable qualité.

Paradox Hotel [2 CD]
(Inside Out) 2006
En comparaison avec Adam & Eve, Paradox Hotel est un disque plus posé et construit autour de mélodies conventionnelles mais la qualité des arrangements associée aux multiples trouvailles sonores en font encore une fois une oeuvre indispensable pour les amateurs de Progressif tout en étant cette fois plus directement accessible à un public Rock classique. Pas de panique : les amateurs de solos de guitare flamboyants et de constructions sophistiquées ne seront pas non plus déçus. Paradox Hotel est un maelström d'idées dont on n'a pas fini de faire le tour.

The Sum Of No Evil
(Inside Out) 2007
Il faut se résigner à recevoir un album des FK chaque année. Celui-ci oublie toute l'évolution moderne du groupe et marque un retour en arrière désiré et affirmé jusqu'au Prog symphonique de Retropolis et Stardust We Are. Donc renvoi obligé également aux claviers vintage, aux longues compositions complexes et aux modèles que furent Genesis, Yes et autres ELP. Quant à Ed Unitsky, il brode sur le thème des Hippies tout en faisant référence au monde de Nemo et se fend d'une pochette géniale complètement en phase avec la musique.

Banks Of Eden
(Inside Out) 2012
Retour en forme avec un nouveau batteur berlinois, Felix Lehrmann, dont le style entre fusion et hard-rock, redynamise la musique d'un groupe qui n'a par ailleurs rien perdu de sa passion. Les Flowers Kings perpétuent leur légende avec un album sans surprise mais aussi sans temps mort ni interludes complaisants. Et bien sûr, on y trouvera l'incontournable titre fleuve (Numbers) de 25 minutes sans qui ce Banks Of Eden ne serait pas ce qu'il est : un classique du prog symphonique moderne.

Back In The World Of Adventures
(Inside Out) 1995
Entrée en scène du claviériste Thomas Bodin. Adventures s'inscrit dans la lignée du disque précédent mais s'avère un peu moins cohérent avec quelques titres trop conventionnels comme le mielleux Train To Nowhere et le Rock FM mélodique My Cosmic Lover. Par contre, grâce sa mélodie primesautière et sa fin pastorale avec bruitages et guitare acoustique, l'instrumental Atomic Prince / Kaleidoscope, coloré comme une joute médiévale, vous laissera suspendu entre rêve et réalité.

Stardust We Are [2 CD]
(Inside Out) 1997
Oeuvre massive (126 minutes de musique) difficile à appréhender au premier abord tant le nombre de possibilités explorées est colossale, Stardust We Are défie toute investigation détaillée. Doté de textes où percent la spiritualité positive du leader et alternant avec sagesse Rocks classiques, mélodies Pop et légères, reggae, expérimentations audacieuses et titres épiques, ce double album versatile et interminable révèle sur la distance un premier CD nettement supérieur au second.

Alive On Planet Earth [2 CD]
(Inside Out) 2000
Enregistré pendant la tournée 1998 en Amérique du Nord, le 1er CD offre des titres de Retropolis, Stardust We Are et de Kaipa plus une belle reprise inattendue de The Lamb Lies Down On Broadway de Genesis. Le second compact enregistré au Japon en 1999 reprend des morceaux de Back In The World Of Adventures, de Stardust We Are et de l'album "Flower King" de Stolt. Le son est correct et les performances enthousiastes à la hauteur de la réputation du groupe suédois. Qu'écrire de plus ?

The Rainmaker
(Inside Out) 2001
Bien que plus carré que d'habitude au niveau des compositions et un peu plus heavy aussi, Rainmaker continue dans la formule habituelle du groupe avec des idées frâiches bâties sur les influences musicales de Yes, ELP et Genesis. Hasse Fröberg prend de l'assurance et sa voix complète admirablement celle de Stolt. Comme sur Space Revolver, les compositions, plus denses et mieux construites qu'au temps des doubles CD interminables, montrent une évoution positive et confirment que TFK est sur la bonne voie. Last Minute On Earth est un nouveau classique.

Meet The Flower Kings [2CD]
(Inside Out) 2003
Les sept titre les plus épiques du groupe (soit plus de 150' de musique) enregistrés en février 2003 au Stadsteater d'Upsalla en Suède devant une audience sélectionnée et discrète. De Humanizzimo (The Flower King) à The Truth Will Set You Free et Silent Inferno (Unfold The Future) en passant par Garden Of Dreams (Flower Power), Circus Brimstone et Stardust We Are(Stardust We Are), tout est là, rendu avec brillance et professionnalisme (et avec la superbe voix de Daniel Gildenlöw de Pain Of Salvation en plus).

Adam & Eve
(Inside Out) 2004
Moins expérimental, moins fusion et davantage centré sur un rock mélodique et symphonique plus proche de ce que le groupe offrait jadis sur Stardust We Are, cet album bénéficie de la présence de Daniel Gildenlow qui confère à certains morceaux un côté sombre et Heavy bien dans le style de son propre band (Pain Of Salvation). Parmi les moments forts du disque s'impose immédiatement le premier titre, Love Supreme, écrit et interprété à la manière de Yes au temps de The Yes Album ou Fragile.

Instant Delivery [2DVD]
(Inside Out) 2006
Enregistrement intégral d'un concert donné à Tilburg (Hollande) le 19 avril 2006, Instant Delivery est d'une toute autre trempe que Meet TFK. Axé essentiellement sur le répertoire de Paradox Hotel (plus des titres épiques comme A King's Prayer, Love Supreme et I Am The Sun), ce véritable concert rend enfin justice à un groupe dynamique au sommet de son art (avec le nouveau batteur Marcus Liliequist bien intégré). Les images en 4:3 sont suffisamment en mouvement pour garder l'intérêt et le mixage bénéficie du 5.1 surround tandis qu'aucun documentaire ne vient cette fois perturber le plaisir d'être installé au coeur du show.

Tour Kaputt [2CD]
(Reingold Records) 2011
Tour Kaputt [2CD] En proposant sur un double compact l'enregistrement intégral d'un concert donné à Zoetermeer (Pays-Bas) le 15 novembre 2007, durant la tournée de The Sum Of No Evil, les Flower Kings tentent de raviver l'intérêt de leurs fans abandonnés depuis quatre ans. L'Américain Pat Mastelotto (King Crimson) est à la batterie. Le son est bon et plusieurs albums sont revisités avec excellence même si c'est le dernier qui est à l'honneur avec 5 compositions sur 6. Le titre Tour Kaputt se réfère à l'accident de car sur la route d'Oslo qui faillit mettre un terme à la tournée avant même qu'elle ne soit entamée.

Desolation Rose
(InsideOut) 2013
Desolation Rose La musique, plus concise et cohérente que d'habitude, fait naître une palette d'émotions, engendrant la mélancolie, le mystère, l'angoisse ou la révolte en fonction des épisodes d'un thème qui n'est pas loin d'être un constat sociopolitique sur l'humanité et l'état de notre planète auquel on ne peut qu'adhérer. Desolation Rose est un disque pour les âges offrant tout ce qu'on pouvait espérer des Flower Kings et c'est indéniablement l'une des plus belles émanations du rock progressiste actuel.

Les discographies présentées ici ne sont pas exhaustives mais plutôt indicatives des disques à écouter en priorité pour suivre l'évolution d'un groupe. En particulier :
  • Le choix s'est porté de préférence sur les disques en studio plutôt que sur ceux enregistrés en concert, sauf s'il s'agit d'albums live approuvés par le groupe, documentant une période particulière et gravés avec une qualité sonore suffisante.
  • Certains disques en studio ne sont pas repris s'ils sont d'une qualité artistique nettement insuffisante par rapport à la moyenne de la discographie du groupe. C'est par exemple parfois le cas pour certains albums réalisés en vitesse pour terminer une obligation contractuelle avec une compagnie de disques.
  • Les compilations ne sont généralement pas reprises sauf cas exceptionnel où des versions alternatives et/ou des titres inédits ont été inclus.
  • Au moins un DVD du groupe, pour autant qu'il en existe, est ajouté à la discographie : ce nouveau support de plus en plus répandu permet en effet de se faire une bonne idée des prestations en concert et offre souvent en bonus des interviews et documentaires intéressants sur les musiciens et leur musique.
  • Les disques d'un groupe qui n'entrent plus dans la catégorie « Rock Progressif », par exemple suite à un changement de personnel ou d'orientation musicale, ne sont pas inclus. Ce qui ne signifie pas qu'il s'agit de « mauvais » disques mais seulement qu'ils ne s'évaluent pas selon le même référentiel.
  • Les disques pirates et autres bootlegs ainsi que les disques non commerciaux distribués confidentiellement via l'Internet ou un « fan club » ne sont pas repris.
Par ailleurs, les notes attribuées gardent toujours leur part de subjectivité et ne sauraient relever d'un jugement universel (voir à ce sujet l'essai sur les disques essentiels publié sur une autre page de ce site).


Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir sur mon livre d'or.

[ RP 1968-1980 | RP 1981-1990 | RP 1991-2000 | RP post 2000 | Art Progressif ]



Index Rock Progressif

PDL Home Page - pierre.dulieu@skynet.be