Jadis : Discographie sélective


Retrouvez ces albums sur la boutique Prog de DragonJazz


Jadis fut constitué dès 1982 à Southampton par le chanteur et guitariste Gary Chandler. Deux années plus tard, le groupe enregistra sa première démo, intitulée Baboon Enquiries, qui comportait sept titres. Quatre autres bandes démos furent ensuite réalisées en 1987 et 1988 mais c'est à partir de 1989 que l'on peut retrouver les premières traces discographiques du groupe sous la forme d'un LP éponyme produit en partie par le guitariste de Marillion, Steve Rothery, LP aujourd'hui quasiment introuvable. A cette époque, Jadis avait déjà établi des accointances avec un autre combo de néo-prog nommé IQ. Le groupe prit alors en charge les premières parties des concerts de IQ et de Marillon, remportant un succès d'estime qui lui permettra d'enregistrer son premier vrai album : More Than Meets the Eye (Giant Pea Electric, 1992). D'autres suivront et Jadis effectuera une carrière fort honorable dans le sillage d'IQ dont il n'atteindra pourtant jamais la renommée. Dans l'histoire du rock progressif, Jadis apparaît aujourd'hui comme un groupe de seconde division et rares sont les archivistes de cette musique qui lui rendent justice. Dommage car, au regard des albums qu'il a laissé derrière lui, Jadis a produit une musique de qualité, comparable à celle d'IQ bien que plus musclée et avec davantage de guitares. En tout cas, dans mon histoire personnelle, Jadis occupe une place à part en tant que l'un des pionniers du nouveau prog au même titre que Pendragon, Marillon, Pallas et IQ. Voici sa discographie pour une redécouverte en détail bien méritée.



Jadis
(LP Backbeat 004/12) 1989
Premier LP de 9 titres. La seconde face du vinyle est une reprise d'anciennes démos datant de 1987 (Out Of Reach & G13) et 1988 (Don't Keep Me Waiting & In The Dark) produites par le guitariste Steve Rothery de Marillon. Gary Chandler chante et tient la lead guitare, Trevor Dawkins est à la basse, Pete Salmon (beau-frère de Steve Rothery) aux claviers tandis que Mark Law et Paul Alwin (après juillet 1988) se partagent la batterie en fonction des dates d'enregistrement. Le LP est introuvable mais tous ces morceaux ont été rassemblés sur le CD bonus de l'édition spéciale remastérisée de More Than Meets The Eye.

Once Upon A Time [EP]
(JAD 001) 1993
Un EP de trois morceaux (ré)enregistrés avec Jowitt et Orford avant qu'ils ne regagnent IQ pour l'album Ever. Follow Me To Salzburg est un titre extrait du premier LP tandis que All In One Day figurait sur la démo "Jadis Live" de 1988. Le troisième, View From Above, est une composition sophistiquée avec de superbes passages instrumentaux. Le tout constitue un excellent complément au CD More Than Meets The Eye. Impossible à trouver dans leur forme originelle, ces trois titres ont heureusement été réédités sur la compilation Medium Rare sortie en 2001.

Once Or Twice [EP]
(JAD 002) 1996
Sous la forme d'un nouvel EP, Jadis recycle une fois encore trois anciens titres des années 80 (This Changing Face, In The Dark et Taking Your Time) et en ajoute un quatrième, extrait de leur premier CD (Hiding In The Corner), enregistré en concert à Amsterdam en 1995. Les réenregistrements sont meilleurs que les originaux mais le problème réside cette fois dans le choix des morceaux qui ne sont pas exceptionnels. En plus, Jowitt et Orford sont déjà partis. Tout ça est également repris dans la compilation Medium Rare.

As Daylight Fades
(JAD 003) 1998
Enregistré en 1996 lors d'un concert en plein air à New Forest (Hampshire) avec Steve Hunt (b) et Mike Torr (claviers), ce compact bien mixé et produit offre 5 extraits du premier CD, 3 du second et les 2 meilleurs titres du troisième (Batstein et Falling Away). Considérant que le groupe était à l'époque en rodage juste après le départ de Jowitt et Orford, on ne peut qu'être satisfait de la prestation fort honorable délivrée ce jour-là.

Alive Outside
(JAD 006) 2001
Second album live enregistré au même endroit que le premier (New Forest) mais en 2001 avec cette fois Jowitt et Orford et un répertoire presque entièrement axé sur le dernier album Understand (5 titres sur 8). A noter la reprise de Comfortably Numb du Pink Floyd qui clôture en beauté un soirée relax et probablement mémorable pour un public entièrement acquis au groupe. Sans être indispensable, l'album démontre toutefois combien Jadis a été sous-estimé dans les 90's.

View From Above [DVD]
(Metal Mind) 2003
A ma connaissance, le seul DVD de Jadis disponible sur le marché. Enregistré à Krakow (Pologne) dans d'excellentes conditions pendant la tournée "Fanatic" de 2003, ce concert un peu court (67 minutes) montre un Jadis en pleine possession de ses moyens. Entouré par Martin Orford (claviers), John Jowitt (basse) et Steve Christey (drums), Gary Chandler mène son groupe avec brio et vole le show par son dynamisme et un jeu de guitare flamboyant. L'image est correcte et comme souvent avec les productions Metal Mind, le son est sans reproche. Quand au répertoire, tous les albums en studio sont ici représentés sauf Somersault.

Photoplay
(InsideOut) 2006
Dès l’introduction de There’s A Light, on comprend que la guitare du leader Gary Chandler va occuper tout l’espace, définissant globalement le son et le style de l’album. Un style qui reste du néo-prog généralement joué en tempo médium et tirant plus souvent vers le rock classique que vers des expérimentations progressives à tiroirs. Et comme Chandler a eu l’intelligence de se faire épauler par Steve Thorne qui enrichit les harmonies vocales sur la plupart des morceaux, on n'a cette fois plus rien à critiquer.

No Fear Of Looking Down"
(Jadismusic) 2016
Est-ce la qualité des mélodies ou la subtilité des arrangements ou peut-être les deux ? toujours est-il que No Fear Of Looking Down retrouve une ancienne magie et un niveau créatif proche de celui de More Than Meet The Eye, le meilleur opus de Jadis à ce jour. Portée par les claviers d'Orford, la guitare de Gary Chandler, atmosphérique ou tranchante, est plus expressive que jamais tandis que le recours à des instruments divers (guitares acoustiques, piano, flûte, vielle à roue) enrichit les textures d'une musique qui hésite en permanence entre la complexité raffinée du prog et l'accessibilité immédiate du rock.

More Than Meets The Eye
(GPE/InsideOut) 1992
Nouveau line-up avec Martin Orford (IQ) aux claviers, John Jowitt (IQ) à la basse, Steve Christey (drums) et Gary Chandler (chant et guitare) pour un album irrésistible, quelque part entre IQ et Rush. Le Néo-Prog s'éloigne du symphonisme de Genesis et des premiers Marillion en intégrant un côté rock hard et musclé qui fera plus tard les beaux jours d'Arena. En plus d'être un guitariste émérite, Chandler s'avère un compositeur compétent. Cet album a définitivement contribué à définir les canons du nouveau prog des années 90. A ne pas rater : la réédition remastérisée par InsideOut qui offre sur un second CD toutes les démos antérieures et le premier LP.

Across The Water
(GEP) 1994
Dans la lignée du précédent CD, Across The Water confirme l'énorme talent de Gary Chandler en tant que guitariste tandis que ses capacités limitées en tant que chanteur sont mieux mâitrisées. Toujours admirablement soutenue par Orford, Jowitt et Christey, sa musique est originale et même en avance sur son temps en ce qu'elle s'est libérée du symphonisme des 70's et 80's. Malheureusement, Jowitt et Orford ont déjà la tête ailleurs avec la redynamisation d'IQ et peut-être que leur implication dans l'enregistrement de cet album aurait pu être plus importante mais, tel qu'il est, Across The Water reste quand même un excellent produit de pur néo-prog mélodique et musclé.

Somersault
(Dorian Music) 1997
Double changement pour le groupe : d'une part Steve Hunt (b) et Mike Torr (claviers) remplacent Jowitt et Orford et d'autre part, Jadis quitte Giant Electric Pea pour voler de ses propres ailes, faisant distribuer son CD autoproduit par le label Dorian Music de Steve Rothery. Par ailleurs, la musique apparaît moins complexe et surtout très inégale avec quand même deux titres excellents : Batstein et Falling Away qui deviendront vite incontournables en concert.

Understand
(JAD 004) 2000
Retour remarqué de Martin Orford aux claviers et de John Jowitt à la basse pour un album en studio plus accrocheur que le précédent. Peu de surprises en vérité mais de belles mélodies, un travail instrumental remarquable, spécifiquement dans l'intéraction entre guitare et claviers, et le chant toujours en progrès de Chandler font de Understand une belle réussite dans le genre néo-progressif accessible.

Medium Rare
(InsideOut) 2001
14 titres rares sur un compact de 74 minutes pour ceux qui veulent tout savoir de Jadis : les 2 EP Once Upon A Time et Once Or Twice y figurent dans l'intégralité (7 titres). Le reste est assez disparate avec des démos, des titres ré-écrits, des interprétations live, une reprise du Alan Parson Project (Old & Wise) et un medley acoustique. Forcément hétéroclite, Medium Rare n'en est pas moins une compilation de tout ce que les complétistes de Jadis souhaitaient avoir dans leur discothèque.

Fanatic
(InsideOut) 2003
Fanatic, c'est du rock progressif dans le pur sens du terme. Un peu de symphonisme par ici, une larme de Pink Floyd par là sans oublier un zeste de néo-prog genre Marillon ou IQ, les références ne manquent pas mais elles restent évanescentes et plutôt inutiles à relever tant le son de l'ensemble est original. Avec des perles comme The Great Outside, Into Temptation, Each And Everyday ou l'instrumental Fanatic, ce compact affiche décidément une aspiration à s'élever musicalement.

See Right Through You
(Autoproduction) 2012
Après six années d'absence, Jadis revient discrètement avec un album de bonne facture. Le claviériste Martin Orford et le bassiste John Jowitt (IQ) ont laissé la place à deux inconnus mais les compositions du leader, le guitariste et chanteur Gary Chandler qui est l'âme du groupe depuis sa création, sont toujours aussi mélodiques, chaleureuses et sophistiquées qu'autrefois. Le batteur Stephen Christey, également membre fondateur, est lui aussi toujours présent, assurant une frappe efficace qui dynamite les chorus de guitare et aide Jadis à s'extirper du créneau fort encombré du néo-prog.

Les discographies présentées ici ne sont pas exhaustives mais plutôt indicatives des disques à écouter en priorité pour suivre l'évolution d'un groupe. En particulier :
  • Le choix s'est porté de préférence sur les disques en studio plutôt que sur ceux enregistrés en concert, sauf s'il s'agit d'albums live approuvés par le groupe, documentant une période particulière et gravés avec une qualité sonore suffisante.
  • Certains disques en studio ne sont pas repris s'ils sont d'une qualité artistique nettement insuffisante par rapport à la moyenne de la discographie du groupe. C'est par exemple parfois le cas pour certains albums réalisés en vitesse pour terminer une obligation contractuelle avec une compagnie de disques.
  • Les compilations ne sont généralement pas reprises sauf cas exceptionnel où des versions alternatives et/ou des titres inédits ont été inclus.
  • Au moins un DVD du groupe, pour autant qu'il en existe, est ajouté à la discographie : ce nouveau support de plus en plus répandu permet en effet de se faire une bonne idée des prestations en concert et offre souvent en bonus des interviews et documentaires intéressants sur les musiciens et leur musique.
  • Les disques d'un groupe qui n'entrent plus dans la catégorie « Rock Progressif », par exemple suite à un changement de personnel ou d'orientation musicale, ne sont pas inclus. Ce qui ne signifie pas qu'il s'agit de « mauvais » disques mais seulement qu'ils ne s'évaluent pas selon le même référentiel.
  • Les disques pirates et autres bootlegs ainsi que les disques non commerciaux distribués confidentiellement via l'Internet ou un « fan club » ne sont pas repris.
Par ailleurs, les notes attribuées gardent toujours leur part de subjectivité et ne sauraient relever d'un jugement universel (voir à ce sujet l'essai sur les disques essentiels publié sur une autre page de ce site).


[ RP 1968-1980 | RP 1981-1990 | RP 1991-2000 | RP post 2000 | Art Progressif ]



Index Rock Progressif

PDL Home Page - pierre.dulieu@skynet.be