Genesis : Discographie sélective


Retrouvez ces albums sur la boutique Prog de DragonJazz - rubrique : Prog symphonique



From Genesis To Revelation From Genesis To Revelation
(Transluxe) 1969
Avec Anthony Phillips et sans Phil Collins. Plus Pop que Rock, ce disque n'a qu'une valeur documentaire car Genesis était encore loin d'avoir trouvé son style.

Nursery Cryme Nursery Cryme
(Charisma) 1971
Anthony Phillips est parti. Phil Collins et Steve Hackett s'ajoutent. Tony Banks se lâche au mellotron. Gabriel chante ses petites histoires féériques avec un sens du drame inégalable. The Musical Box, The Fountain of Salmacis, The Return of The Giant Hogweed ... Rien que des classiques !

Live Genesis Live [live]
(Charisma) 1973
Enregistré en concert en février 73, le son est correct et les morceaux sont conformes aux orginaux mais on regrette qu'un concert intégral n'ai pas été enregistré. En tout cas, c'est le seul live officiel du célèbre line-up avec Gabriel, Collins, Hackett, Banks et Rutheford.

The Lamb Lies Down on Broadway The Lamb Lies Down on Broadway
(Charisma) 1974
Différent ! Mais l'histoire de ce gosse nommé Rael qui subit un transformation mystique induite par la réalité de New York reste un chef d'oeuvre. Les tensions apparaissent au sein du groupe mais, musicalement, ça ne s'entend guère.

Wind & Wuthering Wind & Wuthering
(Charisma) 1976
Le dernier des albums progressifs de Genesis. Hackett et Banks composent presque tout et apparaissent en pleine forme. Collins contribue avec Wot Gorilla? Et Rutherford nous offre sa plus belle chanson avec Your Own Special Way... Mais quelque part, on pressent déjà une irréversible évolution.

And Then There Were Three ...And Then There Were Three
(Charisma), 1978
Steve Hackett parti, le groupe continue en trio mais l'absence du guitariste se fait cruellement sentir. Genesis se cherche un nouveau son et, ici et là, il y a encore quelques traces de rock progressif qui disparaîtront définitivement avec le disque suivant (Duke, 1980).

Trespass Trespass
(Charisma) 1970
La vraie révélation du style progressif de Genesis. Tout est là ou presque. A côté des morceaux acoustiques, The Knife surprend par son côté sombre et reste le titre le plus rock du Genesis de Gabriel.

Foxtrot Foxtrot
(Charisma) 1972
Le style évolue encore et devient proche de la perfection. Gabriel habite littéralement ses personnages tandis les musiciens composent un groupe soudé et parfait. Supper's Ready reste le titre phare de Genesis qui porte ici le rock progressif à son niveau le plus élevé.

Selling England By The Pound Selling England By The Pound
(Charisma) 1974
Encore meilleur que Foxtrot mais sur une très courte longueur. Dancing With The Moonlit Knight, The Battle of Epping Forest, Firth of Fifth, ... Intimistes ou épiques, tous les titres s'enchaînent avec bonheur. Si vous décidez de n'en acquérir qu'un seul, que ce soit celui-ci.

A Trick Of The Tail A Trick Of The Tail (Charisma) 1976
Gabriel parti, personne n'oserait parier une livre sur le futur de Genesis. Mais Collins s'empare du micro et les trois autres membres en profitent pour donner le meilleur d'eux-mêmes. A Trick Of The Tail ne concède rien sur l'art de Genesis.

Seconds Out Seconds Out [Live]
(Charisma) 1977
Collins est propulsé sur le devant de la scène et on a recruté deux batteurs pour le remplacer : Chester Thompson et Bill Brufford. La production est impeccable même si Hackett est mixé trop bas comme si on voulait déjà s'en passer. Ceci dit, ce live contient des morceaux de bravoure comme Squonk, Los Endos, Assault & Battery ....

Archive Genesis Archive 1967 - 75
(Atlantic) 1998
Un coffret de quatre CD dont la moitié pour une fabuleuse et intégrale version live de The Lamb Lies Down on Broadway datant de 1975. Sur le troisième CD, Supper's Ready en concert est un autre grand moment. Le quatrième disque, moins intéressant, présente des démos du Genesis de la fin des 60's.

Les discographies présentées ici ne sont pas exhaustives mais plutôt indicatives des disques à écouter en priorité pour suivre l'évolution d'un groupe. En particulier :
  • Le choix s'est porté de préférence sur les disques en studio plutôt que sur ceux enregistrés en concert, sauf s'il s'agit d'albums live approuvés par le groupe, documentant une période particulière et gravés avec une qualité sonore suffisante.
  • Certains disques en studio ne sont pas repris s'ils sont d'une qualité artistique nettement insuffisante par rapport à la moyenne de la discographie du groupe. C'est par exemple parfois le cas pour certains albums réalisés en vitesse pour terminer une obligation contractuelle avec une compagnie de disques.
  • Les compilations ne sont généralement pas reprises sauf cas exceptionnel où des versions alternatives et/ou des titres inédits ont été inclus.
  • Au moins un DVD du groupe, pour autant qu'il en existe, est ajouté à la discographie : ce nouveau support de plus en plus répandu permet en effet de se faire une bonne idée des prestations en concert et offre souvent en bonus des interviews et documentaires intéressants sur les musiciens et leur musique.
  • Les disques d'un groupe qui n'entrent plus dans la catégorie « Rock Progressif », par exemple suite à un changement de personnel ou d'orientation musicale, ne sont pas inclus. Ce qui ne signifie pas qu'il s'agit de « mauvais » disques mais seulement qu'ils ne s'évaluent pas selon le même référentiel.
  • Les disques pirates et autres bootlegs ainsi que les disques non commerciaux distribués confidentiellement via l'Internet ou un « fan club » ne sont pas repris.
Par ailleurs, les notes attribuées gardent toujours leur part de subjectivité et ne sauraient relever d'un jugement universel (voir à ce sujet l'essai sur les disques essentiels publié sur une autre page de ce site).


[ RP 1968-1980 | RP 1981-1990 | RP 1991-2000 | RP post 2000 | Art Progressif ]

Prog Rock StoryL'Art Progressif

Index Rock Progressif

Index Rock Progressif

PDL Home Page - pierre.dulieu@skynet.be